<

Ngapeth chante pour la Team Yavbou… et tacle la Russie

AFP

Rappeur à ses heures, Earvin Ngapeth a dévoilé son nouveau titre en hommage à la Team Yavbou, qui se prépare à disputer les Jeux Olympiques de Rio. Un hymne à la victoire de la part du volleyeur français, qui se permet même un tacle à la Russie au passage.

On le sait aussi bon sur un terrain de volley que pour une petite saillie verbale. Earvin Ngapeth s’est de nouveau illustré ce week-end, micro en main, en dévoilant sa chanson pour la Team Yavbou. Rappeur à ses heures, la star de l’équipe de France de volley a enregistré un titre en forme d’hymne avant les Jeux Olympiques de Rio (5-21 août).

Des Jeux d’où les Bleus espèrent bien revenir avec une médaille autour du coup, eux qui ont ouvert le palmarès du volley français l’an dernier avec un sacre en Ligue Mondiale et un titre de champions d’Europe. « On a les crocs, les piranhas se lèvent tôt pour ramener une médaille en or », peut-on notamment entendre. 

Une allusion au cas Markine ?

Mais qui tendra l’oreille pourra noter un joli tacle lancé à la Russie : « Tout faire avec qualité. Ce n’est pas les Russes, il n’y a pas de succès maquillé. Tu peux venir vérifier, même si pour le test antidopage, tu dois nous déshabiller. » 

Quelques paroles qui font sans doute référence à Alexander Markine, contrôlé positif au Meldonium lors du tournoi de qualification olympique de Berlin, où la Russie avait validé son billet pour Rio… en battant la France en finale. Il avait ensuite été blanchi. Des mots qui tombent aussi en ces semaines marquées par la révélation du vaste système de dopage d’Etat instauré par le gouvernement russe. On préfère quand même retenir la bonne humeur et le talent qui se dégagent de cette Team Yavbou.