<

Rafael Nadal est de nouveau le roi du tennis mondial

Rafael Nadal
AFP

Dans la nuit de dimanche à lundi Rafael Nadal a remporté la finale de l’US Open face à Kevin Anderson en trois set (6-3, 6-3, 6-4). L’Espagnol s’adjuge un 16e titre du Grand Chelem et consolide sa place de numéro un mondial.

Après l’élimination de Roger Federer en quart de finale, il était le grand favori de cet US Open. Rafael Nadal n’a pas fait de sentiments hier en finale face à Kevin Anderson. L’Espagnol a remporté son troisième titre à Flushing Meadows, le 16e en dans un tournoi du Grand Chelem. Dans la nuit de dimanche à lundi, le numéro un mondial a dominé sa finale, sans laisser la moindre chance à son adversaire et s'est imposé en trois sets (6-3, 6-3, 6-4). Pour sa première finale dans un tournoi du Grand Chelem, Kevin Anderson n’a pu que constater la supériorité du Majorquin, à qui il n’a fallu que 2h27 pour plier l’affaire.

Désormais solide numéro un mondial devant Federer

A 31 ans Rafael Nadal est de retour sur le haut de l’affiche. Avec ce succès l’Espagnol consolide sa place de numéro un mondial devant son dauphin, éternel adversaire, Roger Federer. Les deux stars impressionnent depuis plusieurs mois. Ceux qu’on disait fatigués et sur le déclin il y a un an et demi, se partagent désormais les trophées comme à la grande époque, laissant Djokovic et Murray impuissants. Avec presque 2 000 points d’avance sur Roger Federer, Rafa devrait normalement terminer l’année dans la peau du meilleur jouer mondial. En tête du classement ATP en janvier dernier, Andy Murray pointe désormais à la troisième place, et le Britannique va devoir prendre son mal en patience, tant Rafael Nadal et Roger Federer ne semblent pas rassasiés.