<

Pouille tombe en huitièmes

AFP

Dernier Français en lice dans cet US Open, Lucas Pouille est tombé sans gloire ce dimanche soir en huitièmes de finale, battu par l'Argentin Diego Schwartzman. Le 20e mondial avait pourtant un boulevard devant lui...

Lucas Pouille était supposé passer un cap cette saison, prouver qu'il avait les capacités pour s'approcher et même s'installer dans le top 10, en performant dans les tournois importants (Masters 1000 et Grands Chelems). Le pari est, il faut le dire pour cette saison, raté.

Et pourtant, il avait un tableau ouvert...

Quart de finaliste l'an dernier après avoir battu Rafael Nadal, le Français - dernier représentant tricolore dans ce dernier Majeur de l'année - s'est incliné ce dimanche soir en quatre manches face à l'Argentin Diego Schwartzman (7,6, 7-5, 2-6, 6-2), joueur pourtant moins bien classé que lui (33e mondial alors que Pouille est 20e). Impuissant malgré des balles de break converties dans le premier et le deuxième set, Lucas Pouille a perdu le fil à mesure que les jeux défilaient.

Premier tour à l'Open d'Australie, deuxième tour à Wimbledon, troisième tour à Roland-Garros et donc huitième à Flushing Meadows... alors qu'il restait sur deux quarts à Londres puis New York la saison passée. Hormis une demi-finale à Monte-Carlo, ce n'est pas mieux en Masters 1000 avec un troisième tour à Indian Wells, un deuxième tour à Miami et des éliminations d'entrée à Madrid, Rome puis Montréal. L'apport temporaire de Cédric Pioline durant cet US Open n'a pas suffi à embellir une saison très moyenne. Il faudra ravaler la frustration et oublier qu'en cas de qualification ce dimanche, le Français avait un tableau tout ouvert... jusqu'en finale.