<

Comment l’absente Garcia peut influer sur le choix du capitanat

Caroline Garcia
Caroline Garcia Reuters

L’identité du ou des futurs capitaines des équipes de France de Coupe Davis et Fed Cup doit être annoncée ce samedi par la Fédération française de tennis (FFT). Un retour à deux capitaines, alors que Yannick Noah portait les deux casquettes, semble crédible. Avec un choix qui pourrait se faire en fonction du cas Caroline Garcia, absente du groupe tricolore depuis qu’elle a décidé de se consacrer uniquement à sa carrière solo en 2017.

La Fédération française de tennis (FFT) va annoncer ce samedi l’identité du ou des capitaines de Coupe Davis et de Fed Cup qui vont succéder à Yannick Noah à l'issue de la campagne 2018. Si rien n’a filtré du comité exécutif qui s’est tenu vendredi à Roland-Garros, un ticket à deux capitaines pourrait être crédible. Ce retour à deux capitaines pourrait prendre sa source du côté de la Fed Cup, où il y a eu certaines luttes d’influence ces dernières semaines. Si Amélie Mauresmo a laissé un excellent souvenir de son passage au poste de capitaine (avec une finale en 2016), certaines joueuses seraient favorables à l’arrivée de Julien Benneteau qui les a rencontrées et leur a présenté son projet depuis la demi-finale de Fed Cup à Aix-en-Provence. Autour du choix se pose surtout la question du retour de Caroline Garcia en Fed Cup.

Mladenovic vote Benneteau

L’arrivée d’Amélie Mauresmo ouvrirait à nouveau le débat de façon importante car l’ancienne numéro 1 mondiale semble être la seule à pouvoir convaincre l’actuelle numéro 1 française de mettre à nouveau l’équipe de France dans sa programmation. Une hypothèse que n’entendrait pas vraiment Kristina Mladenovic, qui aurait poussé ces dernières semaines en faveur de Julien Benneteau. La fracture entre les deux joueuses, ex-partenaires de double, a pu se vérifier à nouveau lors du tournoi de Roland-Garros. Lors d’un entraînement sur le court Philippe-Chatrier, Garcia et Mladenovic se succédaient sur le court, et aucun regard n’a été échangé, la première se tournant quand la seconde entrait sur le court. Le ou la nouvelle capitaine devra trouver des arguments forts pour disposer de toutes ses meilleures joueuses en 2019.