<

McGregor pète les plombs et se rend à la police

Conor McGregor
Conor McGregor Panoramic

Conor McGregor, star du MMA, a complètement pété les plombs jeudi en marge de la présentation d’une réunion organisée par l’UFC à laquelle il n’était pas convié. L’Irlandais a notamment brisé la vitre d’un minibus, dans lequel avaient pris place d’autres combattants. 

Il n’était pas attendu à la fête et pourtant, Conor McGregor (29 ans) a frappé les esprits jeudi. La star irlandaise du MMA a totalement dérapé en marge de la présentation de l’UFC 223 qui aura lieu samedi à Brooklyn. Sur des vidéos, on y voit McGregor, accompagné d’une dizaine de personnes dans les coulisses du Barclays Center, en train de jeter une barrière, puis un ‘diable’’ sur un minibus dans lequel avaient pris place des combattants de cette réunion. Il a notamment brisé une vitre d’un véhicule et blessé au visage, l’Américain, Michael Chiesa.

Ce dernier ne pourra pas combattre samedi. L’UFC a également également annulé trois combats en raison de ce coup de sang inexpliqué : celui entre Chiesa et Anthony Pettis, celui entre Ray Borg, qui a reçu des éclats de vitre dans les yeux, et Brandon Moreno ainsi que celui entre Artem Lobov et Alex Caceres qui a été retiré de la programmation. Selon plusieurs médias américains, la raison de ce coup de sang serait indirectement liée à ce dernier combat. Lobov, grand ami de McGregor avec qui il s’entraine, s’était retrouvé au cœur d’une guerre des mots avec le clan d’un autre combattant, Khabib Nurmagomedov. C’est ce dernier que McGregor aurait visé.

Vexé par la perte de son titre ?

Son coup de colère pourrait avoir été déclenché par l'annonce mercredi par l'UFC qu'elle allait lui retirer son titre de champion des poids légers. Le titre qu'il détient depuis novembre 2016, son dernier combat en MMA (face à Eddie Alvarez), reviendra… au Russe Khabib Nurmagomedov ou à l'Américain Max Holloway, têtes d'affiche de la réunion de samedi au Barclays Center.

White va le lui faire payer très cher

Les circonstances seront éclaircies par la police puisque McGregor s’est présenté de lui-même dans un commissariat de New York. En attendant de connaitre les suites judiciaires, ce coup de sang a provoqué l’ire de Dana White, grand patron de l’UFC. « Tout le monde est sous le choc, c'est la chose la plus révoltante qui se soit passée dans l'histoire de notre organisation, a-t-il déclaré. Il va devoir payer des dédommagements dont il n'a pas idée, c'était vraiment une très mauvaise idée en termes de plan de carrière. » A 29 ans, « The Notorious » n’a plus combattu dans l’Octogone depuis le 12 novembre 2016. Son dernier combat remonte à août 2017 lorsqu’il s’était incliné face à Floyd Mayweather… sur un ring de boxe. Il va certainement devoir en livrer un autre prochainement. Devant la justice cette fois.