Ferguson compte "botter le cul" de McGregor… qui pourrait faire du catch

Conor McGregor
Conor McGregor AFP

Champion intérimaire des légers de l’UFC depuis sa victoire sur Kevin Lee le week-end dernier lors de l’UFC 216, Tony Ferguson continue de chambrer Conor McGregor, champion officiel de sa catégorie, pour tenter d’obtenir un combat d’unification. Et pendant ce temps-là, l’Irlandais négocierait pour… faire un combat de catch avec la WWE !

Tant qu’il n’aura pas ce qu’il réclame, il ne lâchera plus son os. Sa ceinture intérimaire des légers autour de la taille après sa victoire sur Kevin Lee lors de l’événement UFC 216 samedi dernier à Las Vegas, Tony Ferguson n’a plus qu’une chose en tête : s’enfermer dans l’Octogone avec Conor McGregor, champion officiel de la division, pour unifier le titre de la catégorie. Et ramasser un bon gros chèque au passage. Une possibilité plus que vivante à écouter Dana White, patron exécutif de l’UFC : « C’est le combat qui fait le plus sens. Le combat qui doit avoir lieu. » Mais en attendant qu’il s’officialise, Ferguson doit continuer à le « vendre ». A alimenter le feu de l’animosité entre les deux pour renforcer l’envie du public de voir leur confrontation et convaincre « The Notorious », businessman avisé autant que superbe combattant de MMA, qu’il est la meilleure solution à court terme – et non conclure la trilogie avec Nate Diaz – pour redonner un coup d’élan à la carrière de l’Irlandais après sa défaite (attendue et logique) contre Floyd Mayweather dans un ring de boxe.

Alors dès qu’un micro se présente à lui, l’Américain sait comment l’utiliser. Dernier exemple dans l’excellent podcast The MMA Hour, présenté par le non moins excellent journaliste spécialisé Ariel Helwani, sur le site MMA Fighting. Où il a notamment commenté le silence de McGregor depuis son succès sur Lee pour la ceinture intérimaire. « Conor regarde les combats mais là, il n’a rien dit, a pointé Ferguson. Il l’a fermé même sur Twitter. Il n’a même pas lâché un : ‘‘Bon combat’’. Il avait dit qu’il était impatient de voir ce combat mais il n’a rien dit depuis. Ce gamin a peur. Il fuit. Comme je lui ai dit, il a juste à abandonner la ceinture et à s’en aller et personne ne sera blessé. C’est tout ce qu’il a à faire pour ne pas encore se faire botter le cul. » 

Car en cas de combat, « El Cucuy » n’a aucun doute sur l’identité du vainqueur. « Conor n’est pas différent d’un autre être humain, rappelle le champion intérimaire des légers. Le gars aime se définir comme un dieu mais il saigne comme tout le monde et je peux lui prouver. Il n’y pas d’animosité gratuite ici. Je vous garantis que tout ce que je dis est réel. Je veux botter le cul de ce type car je sais que je suis un meilleur combattant. Je garantis que je serais un meilleur champion, qui défendrais sa ceinture. Il ne l’a jamais fait. Jamais ! Conor a besoin de se faire botter le cul et nous avons besoin d’unifier ces ceintures. Sinon, il l’abandonne, se tire et ne revient jamais. Parce que si tu montes encore de catégorie, ou même que tu redescends, je te traquerai, Conor. Je viendrai hanter tes putains de rêve, fils, et je ne te lâcherai pas. Un jour où l’autre, tu me reverras. Et je t’infligerai de la souffrance, mec. Parfois, il faut prendre un coup pour en mettre deux. Contre lui, je ne veux même pas être touché. Il n’est pas prêt pour moi. Il peut avoir tous les entraîneurs du monde à ses côtés, je suis une putain de boîte de Pandore et il ne connaît pas le secret pour ouvrir cette merde. »

« Conor a beaucoup à perdre s’il est battu »

Ferguson pense toutefois que l’entourage du « Notorious » n’est pas très chaud à l’idée de réunir les deux dans l’Octogone. Histoire de ne pas risquer d’affaiblir la poule aux œufs d’or irlandaise : « On ne m’a rien dit directement mais j’arrive à lire les gens et j’ai l’impression qu’ils ne veulent pas voir ce combat se matérialiser. Ils veulent protéger leurs poches. Conor a beaucoup à perdre s’il est battu. Il remet tout en jeu et j’ai tout à gagner. » Alors que les deux sont représentés par la même société, Paradigm Sports Management, ce qui fait craindre à de nombreux observateurs que cette dernière tente de protéger McGregor en lui évitant le risque d’une défaite face Ferguson (« Ce sera à leur conscience de décider », estime Tony), les mots de Dana White expliquant que l’Irlandais lui avait indiqué vouloir revenir aux affaires avant fin 2017 ne sont pas tombés dans l’oreille d’un sourd.

Un combat contre une star de la WWE lors du prochain Wrestlemania ?

Mais l’intéressé n’y croit pas. « Je pense que Conor est plein de bla-bla mais qu’il n’est pas prêt à combattre avant la fin de l’année, estime l’Américain. Il a juste dit ça pour garder les gens intéressés. Mais si c’est vraiment le cas, je suis là pour lui. Je suis prêt à reprendre l’entraînement dès la semaine prochaine. Je ne suis pas blessé. En tout cas, tout le monde verrait un grand combat. Un feu d’artifices. » Alors, aura-t-il bien lieu ? « Si Dana le dit, on va le croire », conclut Ferguson. Il vaudrait toutefois mieux pour lui que cela arrive au plus vite. Car McGregor pourrait avoir une autre activité à l’horizon début 2018. Selon The Irish Sun, le champion officiel des légers de l’UFC serait en discussions très avancées avec la World Wrestling Entertainment (WWE), la principale promotion de combats de catch professionnel à travers la planète, pour une apparition très lucrative lors de Wrestlemania, le principal événement annuel de la WWE, le 8 avril prochain dans le Superdome de la Nouvelle-Orléans. Où il pourrait tout simplement… affronter une star de la WWE dans le ring, comme un certain Mayweather contre le géant Big Show déjà à Wrestlemania en 2008.

McGregor, qui imite la démarche pleine de « swag » du personnage de Vince McMahon (patron de la WWE) dans l’Octogne, serait un « immense fan de catch » selon une source proche du « Notorious » citée par le média irlandais. « Le personnage qu’il a développé est né en regardant des catcheurs comme Ric Flair ou The Rock. Ce sont le meilleurs pour l’autopromotion et le chambrage, le trash talking. Il a regardé ces mecs quand il était jeune et c’est quelque chose qu’il a toujours voulu faire. Les dirigeants de la WWE lui ont proposé de participer à des shows dans le passé mais le timing n’était jamais le bon. Cette fois, il semble que le deal va bel et bien se faire. Il a des choses à régler avant avec l’UFC mais il y a trop d’argent en jeu pour que l’imaginer refuser. » Il y a quelques mois, lors d’une interview en direct et en public à Manchester, McGregor avait en effet confirmé avoir été approché par la WWE avant de refuser pour une question d’emploi du temps. Et de préciser alors : « Il ne faut jamais dire jamais. J’adorerais essayer ça un jour. Je reste en contact avec eux. »

Alors que Stephanie McMahon, fille de Vince et haute dirigeante de la WWE, a expliqué ces derniers jours que McGregor possède « le profil parfait pour rejoindre la WWE », la chose pourrait donc bientôt se matérialiser. Et le prochain Wrestlemania pourrait mettre en lumière les deux plus grandes stars de l’UFC des dernières années : Ronda Rousey, ancienne championne des coqs et véritable phénomène médiatique avant deux défaites qui ont fait dérailler sa carrière dans le MMA, serait elle aussi en pourparlers pour signer avec la WWE et apparaître à la Nouvelle-Orléans pour un combat de catch, elle qui s'était déjà mise en scène lors de l'édition 2015 de Wrestlemania. Reste à savoir comment les catcheurs de la WWE accueilleraient un McGregor qui les avait traités de « petites chattes » sur les réseaux sociaux avant son combat contre Nate Diaz à l’UFC 202 et prédit qu’il pourrait « exploser la tête de toute l'effectif d'une gifle ». On a connu meilleure façon de s’intégrer.