EXCLU VIDEO – UFC on Fox 24 : Débuts réussis pour Duquesnoy, Johnson dans la légende

Tom Duquesnoy après sa victoire pour ses débuts à l'UFC
Tom Duquesnoy après sa victoire pour ses débuts à l'UFC AFP

Opposé à l’Américain Patrick Williams chez les coqs pour ses grands débuts à l’UFC, ce samedi à Kansas City à l’occasion de l’événement UFC on Fox 24, le Français Tom Duquesnoy a connu une mise en route compliquée avant de s’offrir une victoire logique. Dans le combat principal, l’Américain Demetrious Johnson a égalé un record historique avec une dixième défense consécutive de sa ceinture de champion des mouches qu’il détient depuis 2012.

Il a mis un peu de temps à allumer la machine. Sans doute le stress de la grande première. Opposé à l’Américain Patrick Williams chez les coqs ce samedi à Kansas City pour ses débuts à l’UFC, à l’occasion de l’événement UFC on Fox 24, Tom Duquesnoy a d’abord eu du mal à rentrer dans son combat. Le Français, énorme espoir de la discipline après son double titre mondial dans l’organisation BAMMA, a même été mis en difficulté par un adversaire qui a joué sa chance crânement, notamment sur une droite qui lui a fait mettre le genou au sol. Mais Williams a vite baissé de pied physiquement. 

Une situation dont a su profiter le talentueux « Fire Kid », qui a retourné la situation et a failli s’imposer dès la fin du premier round avec une impressionnante série de coups de coude debout seulement stoppée par la sonnerie. Ce n’était que reculer pour mieux sauter puisque Duquesnoy obligeait l’arbitre à arrêter les frais pour Williams dès le début de la deuxième reprise après un nouveau coup de coude précis et efficace. « J’étais un peu nerveux, a reconnu le Français. Mais il s’est fatigué et j’ai un très bon cardio. » Vainqueur pour sa première, le très prometteur Duquesnoy poursuit sa route vers son objectif annoncé : la ceinture de champion. Soyons clair, elle ne viendra pas tout de suite. Mais le potentiel est là, évident. A lui de le faire fructifier en or.

Outre les débuts du « Fire Kid » tricolore (15-1 en carrière en MMA désormais), cet UFC on Fox 24 restera dans les mémoires pour un moment d’histoire écrit dans le combat principal. Champion de la catégorie mouche depuis septembre 2012, l’Américain Demetrious Johnson a battu le Brésilien Wilson Reis, grand spécialiste du jiu-jitsu, par soumission lors du troisième round après un combat qu’il a dominé sans discussion debout comme au sol. Une dixième défense consécutive de sa ceinture – et douzième victoire de rang – qui permet à « Mighty Mouse » (26-2 en carrière) d’égaler le record du genre à l’UFC, détenu jusque-là par la légende brésilienne Anderson Silva qui avait réalisé la chose chez les poids moyens. De quoi placer un peu plus Johnson au cœur de la discussion sur l’identité du meilleur combattant de l’histoire de l’organisation. 

« Je suis le plus grand champion à avoir posé ses pieds dans l’Octogone », a ainsi estimé l’intéressé à l’issue de son succès. Patron opérationnel de l’UFC, Dana White ne dit pas moins : « Réaliser une telle prise de soumission sur un champion du monde de jiu-jitsu brésilien, c’est incroyable. Ce mec est un monstre, une bête de la nature. Il est déjà le meilleur combattant de la planète kilo pour kilo et il cherche encore à s’améliorer à chaque fois. Il détruit ses adversaires, littéralement. Il pourrait déjà être considéré comme le meilleur de tous les temps. Et s’il bat le record de Silva, ce sera compliqué de ne pas le désigner comme ça. » Seul champion des mouches de l’histoire de l’UFC, celui dont la dernière défaite en MMA remonte à 2011 va surtout manquer d’adversaires crédibles à lui opposer dans l’Octogone. A moins que le fantasme d’un retour à la catégorie supérieure pour y affronter le champion, actuellement Cory Garbrandt, et tenter de détenir deux ceintures à la fois comme l’a fait Conor McGregor en 2016 ne devienne réalité une fois le record dans la poche.