Wilder en remet une couche et accuse Joshua d'avoir acheté son titre

Wilder
Wilder AFP

Alors qu’Anthony Joshua affrontera la Bulgare Kubrat Pulev pour défendre ses titres WBA et IBF le 28 octobre (à Cardiff, diffusé en direct sur SFR Sport 1), l’Anglais reste la cible favorite de son rival américain, Deontay Wilder, qui espère pouvoir disputer un combat face au Britannique. Depuis le début de la semaine, les deux hommes se chauffent par réseaux sociaux interposés. Et cette fois-ci, Wilder accuse Joshua d’avoir acheté son premier titre mondial remporté l’an dernier.

Entre Anthony Joshua et Deontay Wilder, l’ambiance est électrique. Le premier va défendre ses ceintures WBA et IBF le 28 octobre prochain face au Bulgare Kubrat Pulev (en exclusivité sur SFR Sport 1), mais le second continue de le tacler (violemment) sur les réseaux sociaux avec un objectif en tête : provoquer le tombeur de Klitschko afin de l’affronter pour asseoir sa suprématie dans la catégorie reine des lourds.

« Tu es un lâche incapable de parler pour toi-même »

« T’es un champion, je suis un champion, a expliqué Wilder à Fighthype en s’adressant ces dernières heures à son futur rival. Les gens disent que tu es le meilleur, ils parlent à ta place. T’es un lâche, t’es incapable de parler pour toi-même. Je parle pour moi-même et je dis que je suis le meilleur. Donc voyons qui est le meilleur. »

Celui que l’on appelle The Bronze Bomber estime que si Joshua a mis du temps avant de lui répondre en début de semaine, c’est notamment parce qu’il a pris peur, conscient des performances de Wilder sur la scène internationale. « Ils ont déjà peur de moi, et quand je dis « ils », je parle des meilleurs de la catégorie des lourds, poursuit Wilder. (…) Les gars savent que quand je dis quelque chose je suis sincère et sérieux. Ils sentent ma présence quand je suis dans une pièce, on le sent. »

« Ils ont acheté la première ceinture »

Et pour piquer un peu plus le champion anglais, Wilder l’accuse désormais de tricherie lors de son combat face à Charles Martin pour le titre mondial en IBF décroché en avril 2016. « Ils ont acheté cette première ceinture à Charles Martin, c’est certain. Il n’était même pas prêt à prendre ses responsabilités, mais maintenant qu’il est installé, il ne peut pas dire qu’il n’est pas prêt. Ce n’est plus possible ». Joshua appréciera.

Wilder veut « faire mal » à AJ

En somme, Deontay Wilder ne compte pas arrêter ses provocations à répétition et si son futur rival a assuré qu’un combat aurait lieu tôt ou tard entre les deux hommes, le natif de Tuscaloosa (Alabama) fait monter la sauce en attendant, en essayant de déstabiliser l’autre.  « Je ne dis pas qu’ils ont tous peur, j’en connais qui aimeraient combattre contre moi et qui sentent vraiment qu’ils peuvent me battre mais je crée de la peur chez certains boxeurs et ils ont raison d’avoir peur parce que j’arrive pour essayer et de faire vraiment mal au point que tu ne puisses même plus vivre ta vie. » La balle est dans le camp de Joshua.