<

Trump veut gracier Mohamed Ali

Reuters

Toujours aussi imprévisible, le président américain Donald Trump a déclaré ce vendredi envisager d'accorder une grâce posthume à la légende de la boxe Mohamed Ali, qui avait refusé son incorporation dans l’armée en 1967 pour se battre au Vietnam.

C’est une tache dans l’histoire que Donald Trump souhaite visiblement effacer. Ce vendredi, le président américain a annoncé vouloir accorder une grâce à titre posthume à Mohamed Ali, qui avait refusé d’être enrôlé dans l’armée en 1967 pour aller se battre au Vietnam. A l’époque, la légende de la boxe décédée il y a deux ans avait tourné le dos à l’US Army en raison de ses convictions religieuses et sa réticence à aller combattre des populations qui ne lui avaient personnellement rien fait. En conséquence, il s'était vu retirer son titre de champion du monde et avait été condamné pour insoumission. La Cour suprême des Etats-Unis avait toutefois annulé cette peine en 1971.