<

Sacré chez les super-légers, Garcia rejoint Pacquiao et Marquez

Mikey Garcia
Mikey Garcia DR

Vainqueur du Russe Sergey Lipinets ce samedi à San Antonio (Texas), Mikey Garcia a remporté le titre IBF des super-légers. Déjà sacré chez les légers, dont il est toujours le champion WBC, les super-plumes et les plumes, l’Américain devient le troisième boxeur de l’histoire couronné dans ces quatre catégories après Manny Pacquiao et Juan Manuel Marquez.

Sa présence dans la liste des meilleurs boxeurs actuels ne fait pas débat. Et sa place dans l’histoire a encore été renforcée ce samedi. Vainqueur de Sergey Lipinets (13-1 ; 10 KO) à San Antonio (Texas) sur décision unanime des juges, après douze rounds engagés et passionnants où son rival jusque-là invaincu l’a plus perturbé que les cartes à 117-110 (deux) et 116-111 des juges ne le laissent croire, Mikey Garcia (38-0 ; 30 KO) a arraché au Russe (mis à terre pour la première fois de sa carrière) la ceinture IBF des super-légers. Déjà sacré sur le plan mondial chez les légers, les super-plumes et les plumes, l’Américain devient le troisième boxeur de l’histoire couronné dans ces quatre catégories après Manny Pacquiao et Juan Manuel Marquez. Belle compagnie, comme on dit.

Un titre en super-légers... en même temps que celui chez les légers

Désormais détenteur des ceintures WBC des légers et IBF des super-légers, Garcia voit ses possibilités pour l’avenir se multiplier. « J’ai plein d’options, a-t-il lancé à l’issue de sa victoire sur Lipinets. Je peux descendre chez les légers pour unifier les titres, ce que je veux vraiment faire, puis revenir chez les super-légers pour unifier également cette catégorie. Et peut-être monter chez les welters ensuite. » Vasyl Lomachenko, Jorge Linares, plus tard Keith Thurman ou Errol Spence Jr : les noms à opposer à Garcia ne manquent pas. L’Américain n’a sans doute pas fini de marquer l’histoire du noble art.