Rigondeaux promet "un chef d'oeuvre" face à Lomachenko

Guillermo Rigondeaux
Guillermo Rigondeaux AFP

Guillermo Rigondeaux sera outsider face à Vasyl Lomachenko, dimanche (3h en direct sur SFR Sport 1) lors du championnat du monde WBO des super-plumes. Mais le Cubain, qui a déjà déjoué les pronostics en 2012 face à Nonito Donaire, promet un feu d’artifice. 

C’est LE combat attendu. Et Guillermo Rigondeaux promet qu’il sera à la hauteur des énormes attentes. Si le Cubain sera un peu plus outsider que favori face à l’Ukrainien Vasyl Lomachenko, il a déjà déjoué les pronostics lors d’un combat. C’était en 2012 lorsqu’il avait donné une leçon de boxe à l’Américano-philippin Nonito Donaire pendant 12 rounds. 

« S’il y en a un qui doit être inquiet, c’est Lomachenko »

Malgré ses neuf ans de plus et le fait qu’il grimpe de deux catégories de poids pour l’occasion (avec quatre kilos pris), le double champion olympique (2000, 2004) compte frapper fort. « Ce sera un chef d’œuvre, a-t-il assuré mercredi lors d’une conférence téléphonique. Les gens doivent se préparer à un chef d’œuvre. Je ne suis pas inquiet. S’il y en a un qui doit être inquiet, c’est Lomachenko. Je vais bien et je ferai tout ce que je dois faire quand je serai sur le ring. Je ne me soucie pas trop de ce que les gens pensent. J’ai mon pouvoir à chaque fois que je monte sur le ring. »

« Il croit qu’il a l’avantage sur moi en super-plumes »

Il ne s’inquiète pas non plus de boxer dans une autre catégorie face à un adversaire qu’il aurait aimé affronter chez les plumes (entre 55,338 et 57,152 kg, soit 126 livres) mais qu’il affrontera finalement chez les super-plumes (57,152 et 58,967 kg, soit 130 livres). « Je voulais le combattre quand il était chez les plumes, a rappelé ce dernier. Nous avons essayé et essayé encore mais il ne voulait pas monter sur le ring face à moi. Maintenant, il est chez les super-plumes et veut venir sur le ring contre moi parce qu’il croit qu’il a l’avantage sur moi. » On le saura dans la nuit de samedi à dimanche.