Mayweather fait de McGregor le favori et promet de faire oublier Pacquiao

Floyd Mayweather (à gauche) Conor McGregor
Floyd Mayweather (à gauche) Conor McGregor AFP

Sorti de sa retraite sportive pour affronter Conor McGregor sur un ring, le 26 août à Las Vegas, Floyd Mayweather a profité d’une interview avec ESPN pour tenter de retourner l’étiquette de favori qui lui colle à la peau pour ce combat. Tout en expliquant qu’il lui faudrait proposer une boxe offensive et du spectacle au public pour faire oublier la déception de celui contre Manny Pacquiao en 2015.

Dans les sports de combat, il faut savoir combattre. Mais pas que. Quand on fait face à un adversaire qui s’attaque à votre intégrité physique, le mental rentre beaucoup en ligne de compte. La guéguerre psychologique pour influencer la bataille des corps, quoi. Le duel entre Conor McGregor et Floyd Mayweather, le 26 août à Las Vegas, mettra face à face deux spécialistes du genre. Grande gueule assumée et revendiquée, la superstar irlandaise de l’UFC aime rentrer dans la tête de ses adversaires pour prendre l’avantage avant même le premier coup de gong. S’il n’a jamais atteint le niveau de « The Notorious » sur ce plan, l’invaincu boxeur américain a toujours été du genre à utiliser sa langue pour instiller le doute dans l’esprit de celui qui allait rentrer dans un ring avec lui. Malin, il s’est donc servi de sa dernière interview sur ESPN (où il précise que ce combat sera bien le dernier de sa carrière) pour retourner la pression du choc à venir contre McGregor.

« Si on analyse tout, la balance penche du côté de McGregor »

Alors que les bookmakers, l’ensemble du monde de la boxe, à de très, très, très rares exceptions, mais aussi beaucoup de gens dans le monde du MMA font tous de Mayweather le grand favori d’un combat qui se déroulera sur son terrain de jeu, « Money » – un surnom qui le définit toujours aussi bien à deux semaines et demi d’un événement hyper lucratif pour lui comme pour McGregor – n’a pas hésité à renverser la vapeur des attentes. « Il est bien plus jeune que moi, a lancé le boxeur de 40 ans, dont la dernière apparition sur un ring remonte à septembre 2015, à propos du combattant de MMA aux 29 printemps. Quand vous nous regardez tous les deux, sur le papier, il est plus grand, son allonge est plus grand, c’est tout simplement un homme plus gros que moi des pieds à la tête. Je suis dans ma quarantaine donc la jeunesse est de son côté. Et je n’ai plus été en action depuis deux ans. Donc oui, si on analyse tout cela, la balance penche du côté de McGregor. »

Et Mayweather de pousser l’analyse en évoquant son cas personnel de façon honnête (ou pour mieux baisser la garde de son rival, au choix) : « Je suis plus vieux et je ne suis plus le même combattant qu’il y a deux ou cinq ans. J’ai baissé de niveau. Quelqu’un comme Andre Berto (son dernier adversaire en date en 2015, ndlr) n’était pas supposé pouvoir aller au bout des douze reprises avec Floyd Mayweather. Mais souvenez-vous que j’avais 38 ans ! Voir cela arriver prouver que j’étais déjà sur la pente descendante. Je ne suis plus le boxeur que j’ai été. » Ce qui ne l’empêchera pas de tout tenter pour apporter un show digne de ce nom aux tribunes de la T-Mobile Arena et aux téléspectateurs à travers le monde.

« Je dois lui rentrer dedans, je le dois au public à cause du combat contre Pacquiao »

Car Mayweather le sait : personne n’a oublié le très décevant « combat du siècle » contre Manny Pacquiao et il va devoir se rattraper histoire de mettre un petit coup de vernis sur les derniers souvenirs que le public a retenus de sa carrière. « Contre McGregor, cela ne peut pas être un combat défensif, estime-t-il pour ESPN. Je dois aller de l’avant, lui rentrer dedans. Je le dois au public à cause du combat contre Pacquiao. Ils étaient mécontents du spectacle ce soir-là. Mais ils seront ravis devant celui du 26 août. » Où le boxeur US a déjà promis de mettre KO le champion des légers de l’UFC. Ce qu’il n’a plus fait depuis… septembre 2011 et sa victoire sur son compatriote Victor Ortiz pour la ceinture WBC des welters.