<

Lomachenko : "Mon père m'a dit de viser le corps"

DR

Tombeur de Jorge Linares au Madison Square Garden dans la nuit de samedi à dimanche, Vasyl Lomachenko a remporté son troisième titre mondial en lui chipant sa ceinture WBO des légers. C'est par KO que l'Ukrainien a réussi à mettre le Vénézuélien au tapis, grâce aux conseils avisés de son père et coach.

Si Vasyl Lomachenko a défait Jorge Linares dans la nuit de samedi à dimanche, c'est grâce à son père. Parce que celui qui est aussi son coach l'a beaucoup conseillé en amont de la rencontre et lui a donné l'idée qui a permis au boxeur de 30 ans de mettre à terre son rival du soir au Madison Square Garden au bout de la 10e reprise, touché au foie. "Je me suis préparé pour les trois derniers rounds, a expliqué Loma en marge de sa victoire. J’ai bossé là-dessus avec mon père et il m’a dit "Tu dois viser le corps !", donc c’est ce que j’ai fait."

Une revanche à prévoir pour Linares ?

Le nouveau recordman de précocité dans la conquête de trois titres dans trois catégories de poids différentes (en 12 combats seulement) a failli rendre les armes dans le sixième round quand le Vénézulien lui a asséné un punch qui l'a envoyé au tapis. "Jorge Linares est un grand boxeur, il m’a donné une belle leçon de boxe donc merci à lui, félicite le vainqueur. C’est un bon coup du droit qu'il m'a mis et je savais qu’il était bon là-dessus. Il est bon c’est un fait." Admiratif du travail de son homologue, l'Ukrainien n'a pas longtemps hésité quand l'idée d'un rematch a été évoquée. "Il n'y a pas de souci, je suis prêt pour tout."