<

La machine Lomachenko met Linares KO et écrit l'histoire

Vasyl Lomachenko a remporté dans la nuit de samedi à dimanche la ceinture WBO des légers en s'imposant face à Jorge Linares. Au Madison Square Garden, l'Ukrainien a dû attendre la 10e reprise pour prendre l'ascendant sur son adversaire et ainsi mettre la main sur son troisième titre mondial. Il devient le boxeur ayant acquis le plus rapidement trois titres dans trois catégories de poids différentes.

C'est une bête qui a rugi dans le Madison Square Garden dans la nuit de samedi à dimanche. Vasyl Lomachenko s'y est adjugé la ceinture WBO des légers de Jorge Linares au terme de dix rounds sous haute tension. Le double champion olympique (2008, 2012) a pourtant tremblé au cours de la partie, notamment quand le Vénézuélien a provoqué sa chute dans la sixième reprise, laissant présager un retournement de situation. Lui qui n'avait plus connu pareille déstabilisation depuis 2007 (date de sa défaite aux Championnat du monde amateur) s'est rapidement repris devant les 10 000 spectateurs présents.Ce n'est pas sa puissance mais sa vivacité et sa capacité à rester en mouvement qui ont aidé le boxeur de 30 ans à déposer un beau crochet du gauche sur le foie de son rival pour le mettre au tapis.

Douze combats pour l'éternité

Et le chiffre de la soirée est le douze. Soit le nombre de combats qu'il aura fallu à l'Ukrainien pour établir un nouveau record. Parce qu'en remportant le titre WBO des légers après 12 combats seulement, il est devenu le boxeur le plus précoce de sa génération à être sacré dans trois catégories différentes. Il détrône ainsi le détenteur de l'ancien exploit, l'Australien Jeff Fenech avec 20 combat mais aussi le promoteur de Linares, Oscar de la Hoya et ses 22 combats, ou encore Floyd Mayweather (34) et Manny Pacquiao (41). 

Comme si cela n'était pas assez, Loma a battu un autre record en s'offrant cette nouvelle ceinture au bout de son troisième match dans la catégorie (trois combats). Précoce, mais féroce. Le tout pour la neuvième victoire de sa carrière avant la limite, sur 11 succès signés. En infligeant à Jorge Linares sa première défaite sur ses 14 derniers combats, Loma a préparé au mieux le terrain... pour défier Pacquiao avant la fin de l'année ?