<

Joshua-Povetkin à Wembley en septembre

Reuters

En attendant son combat tant attendu face à Deontay Wilder – dont l’officialisation tarde – Anthony Joshua remontera sur le ring le 22 septembre prochain, pour faire face au challenger WBA Alexander Povetkin (événement à suivre sur les antennes de RMC Sport). Un sérieux concurrent qui reste sur un KO monumental infligé à David Price.

Il faudra donc patienter quelques mois de plus pour ce choc, celui qui déterminera qui de Deontay Wilder ou d’Anthony Joshua pourra revendiquer le titre suprême du patron des lourds. Faute d’accord avec l’Américain et mis sous pression par la WBA qui réclamait une défense de sa ceinture, le Britannique affrontera donc le Russe Alexander Povetkin. La date et le lieu sont désormais connus : ce sera le 22 septembre prochain, à Wembley (à suivre sur les antennes de RMC Sport). 

Wembley après Cardiff

Anthony Joshua ne boxera donc pas dans le Principality Stadium de Cardiff, où il avait enchaîné deux victoires face à Carlos Takam puis Joseph Parker en mars dernier. Reste une impatience à l’idée d’enfiler de nouveau les gants : « J’ai tellement hâte de retrouver le ring, s’enthousiasme la star de la catégorie reine sur Sky Sports. La fin mars semble loin aujourd’hui. Povetkin est un sérieux défi pour lequel je vais me préparer méticuleusement. Il a un solide pedigree. »

« Joshua a quatre ceintures et je les veux toutes »

Une seule défaite au compteur pour l’ancien champion du monde WTA et champion olympique 2004 des super-lourds Alexander Povetkin (34-1, 24 KO) et une réputation qui sent le soufre avec deux contrôle positif durant sa carrière. Son dernier combat, le Russe l’a mené… sur la carte de Joshua-Parker, en infligeant un énorme KO à David Price. « La bataille pour le titre mondial a toujours été mon objectif, assure-t-il sur Sky Sports. Je me suis battu pour ce moment, pour battre le plus fort. Et j’aurai ma chance. Joshua a quatre ceintures et je les veux toutes. »

Invaincu en 21 combats (20 victoires par KO), Anthony Joshua part évidemment favori. Même si la catégorie reine laisse toujours une place à l’imprévu voire la surprise. Mais les bouches déjà alléchées par son éventuel face à face avec Deontay Wilder, on y verrait bien un amuse-bouche. Succulent certes, mais qui doit mener vers encore plus savoureux.