Hughie, cet autre Fury qui va sortir de l'ombre

Hughie (à gauche) et Tyson Fury
Hughie (à gauche) et Tyson Fury AFP

Cousin de Tyson, Hughie Fury va avoir l’occasion de remporter une ceinture mondiale des lourds en défiant le Néo-Zélandais Joseph Parker, champion WBO de la catégorie, ce samedi à Manchester (à suivre en exclu et en direct à partir de 21h30 sur SFR Sport 1). L’occasion d’entrer enfin dans le grand-monde et de sortir de l'ombre encombrante de son cousin, pour ce boxeur toujours invaincu mais qui manque encore d’une victoire référence en carrière.

Il n’affiche pas le même embonpoint, moins de centimètres sous la toise (198 contre 206) et semble, ce qui n’est pas compliqué vu le point de comparaison, un peu moins grande gueule. Mais l’air de famille dans les traits du visage ne trompe pas. Alors que Tyson travaille toujours à un retour sur les rings, avec dans la tête la perspective d’un très attendu choc 100% britannique avec le nouveau roi de la catégorie Anthony Joshua, c’est un autre Fury, son cousin Hughie, qui se retrouve en première ligne pour tenter de revêtir une ceinture mondiale des lourds. La chose aura lieu ce samedi, chez lui, à Manchester (à suivre en direct et en exclu à partir de 21h30 sur SFR Sport 1). Prétendant officiel numéro un de la WBO, le boxeur de 23 ans tentera de détrôner le Néo-Zélandais Joseph Parker, champion des lourds de l’organisation depuis sa victoire sur l’Américain Andy Ruiz Jr pour la ceinture vacante en décembre dernier.

« J’ai gagné chaque round de chaque combat que j’ai disputé »

Un combat obligatoire pour le champion, que le grand public espérait plutôt voir affronter Joshua (ceintures WBA et IBF) ou l’Américain Deontay Wilder (WBC) pour une unification, mais qui pourrait ouvrir les portes de la gloire au moins célèbre des Fury, qui manque pour l’instant d’une victoire marquante en carrière – ses deux derniers succès ont été obtenus face à Fred Kassi, pour la ceinture vacante WBO intercontinentale, et Dominick Guinn, pas vraiment de grosses menaces – malgré un bilan de 20-0 dont 10 KOs chez les professionnels. A la manière de Tyson, l’ami Hughie ne manque d’ailleurs pas de confiance en lui à l’heure d’évoquer cette opportunité. « Je n’ai jamais connu un combat accroché, rappelle-t-il comme pour prévenir Parker. J’ai gagné chaque round de chaque combat que j’ai disputé. Je vais laisser mes poings parler pour moi et je vais ramener cette ceinture à la maison. »

Hughie Fury en action
Hughie Fury en action Getty Images

D’abord prévu le 6 mai à Auckland, en Nouvelle-Zélande, le combat avait été reporté en raison du forfait de Fury, blessé au dos. Le Roumain Razvan Cojanu l’avait remplacé, battu sur décision unanime pour la première défense victorieuse de Parker. Et maintenant, plutôt que de se déplacer de l’autre côté du globe, Hughie va pouvoir disputer sa chance mondiale à la maison, devant les siens.

« On attend impatiemment d’aller en Grande-Bretagne pour y frapper un grand coup, annonce le champion au bilan de 23-0 (18 KOs) en carrière. Je ne lui en veux pas de ne pas être venu me combattre en Nouvelle-Zélande. Je vais y aller, respecter mon adversaire, faire ce que j’ai à faire et garder ma ceinture. Je sais qu’il aura beaucoup de supporters derrière lui mais j’ai confiance en moi. »

« Pas dans ce sport juste pour gagner un titre mondial »

Ils seront deux dans ce cas. Au point de voir Fury, qui n’a encore jamais boxé dans sa ville de Manchester, se plaire à déjà imaginer une suite façon cousin Tyson. « Je ne suis pas dans ce sport juste pour gagner un titre mondial, confiait-il il y a quelques semaines à Sky Sports. Je veux prouver que je suis un champion qui mérite de l’être. J’ai fait mon premier combat amateur à 11 ans et je m’entraîne depuis tout petit pour ça. C’est ce dont j’ai toujours rêvé. J’ai sacrifié les petites amies, les fêtes entre potes… J’ai toujours su ce que je voulais devenir et je me suis dévoué à ça. Et une fois que j’aurai gagné ce titre, j’irai chercher tous les autres. Parker est un bon lourd mais je pense avoir les ingrédients pour le battre. Je suis persuadé d’être son pire cauchemar. Il ne gardera pas son titre très longtemps. » Hughie ou Tyson, la gueule est peut-être tout aussi grande, finalement.