Drapeau irlandais, insultes et sac à dos : McGregor et Mayweather font encore le show

Floyd Mayweather et Conor McGregor
Floyd Mayweather et Conor McGregor AFP

Floyd Mayweather et Conor McGregor ont donné la deuxième de leurs quatre conférences de presse communes ce mercredi à Toronto. Entre drapeau irlandais et insultes, les deux combattants ont encore ravi les fans par des provocations en tous genres.

Ils étaient 11.000 mardi à Los Angeles et 16.000 mercredi à Toronto. Le public ne s’y trompe pas en venant assister en masse aux conférences de presse communes de Floyd Mayweather et Conor McGregor avant leur combat tant attendu du 26 août prochain à Las Vegas. Si l’issue de leur confrontation semble largement pencher en faveur de Mayweather, les deux hommes offrent au moins un spectacle haletant sur scène. 

« Fuck the Mayweathers ! »

Ce fut donc encore le cas mercredi. Malmené la veille, Mayweather a répliqué en arborant sur scène un drapeau irlandais, le pays de McGregor. Ce dernier a menacé de le frapper s’il s’amusait à faire autre chose du drapeau que de poser avec lui. Puis l’Irlandais a pris le micro en demandant à la foule de prendre avec lui le slogan « Fuck the Mayweathers ! » (en gros, on emm… les Mayweather) avant de toiser le boxeur.

« Regardez cette petite belette ! »

« Tu ne feras rien, a-t-il lancé. Et pendant qu’on y est, on emm… Showtime (le diffuseur du combat qu’il accuse de couper son micro, ndlr) aussi. Regardez cette petite belette, je peux voir dans tes yeux. Tu coupes mon micro ? Bien sûr que non, petite p… Ils essaient de me faire disjoncter, de faire baisser ma garde et de me mettre dans des positions inconfortables mais je retourne les positions inconfortables. J’ai 28 ans, je reçois des chèques pour mes combats et des promoteurs. Quand Floyd avait 28 ans, il était en bas de l’affiche d’un combat d’Oscar De La Hoya et ce ne sont que des faits. »

« Il fait de la course à pied »

McGregor a aussi convoqué le souvenir de sa victoire face à Jose Aldo, alors référence du MMA, en décembre 2015. « Ils disaient les mêmes choses qu’ils disent aujourd’hui, comme quoi je n’ai aucune chance, rappelle-t-il. Ils disaient que c’était au-dessus de mes moyens, que l’Irlandais allait rapidement être mis au tapis. Je veux juste m’adresser à ces petites chat… de la boxe, à ces petites chat… de consultants et à ses supposés experts. Vous êtes complètement tarés si vous pensez qu’il a une chance. Sa tête est trop petite. Un coup et il m’appartient. Vérifiez les faits, je jette les têtes dans les cordes et je dribble avec. Il n’a même pas combattu une journée dans sa vie, il fait de la course à pied, c’est le plus grosse pu.. de la boxe. »

« Qu’est-ce que tu fais avec un sac à dos sur la scène ? Tu ne sais même pas lire. »

Il s’est ensuite moqué du style de l’Américain, qui s’est de nouveau présenté en survêtement avec un sac à dos. « Il ressemble à un petit break dancer de 12 ans. Mais merde, il a 40 ans. Tu as 40 ans, habille-toi comme ton âge. Il porte un sac à dos. Qu’est-ce que tu fais avec un sac à dos sur la scène ? Tu ne sais même pas lire ! »

« Tu connais mon deuxième nom (Money), conn… »

Moins à l’aise de l’exercice du trash-talking, Maywather a tenté de reprendre le dessus. « Il y a une chose que nous savons, c’est les fans ne peuvent pas se battre pour toi. Ça fait 21 ans que je suis au top et ils disent que je ne sais pas lire. Je fais de l’argent, conn… Tu connais mon deuxième nom (Money), conn… »

« Tu dois de l’argent », a corrigé McGregor dans l’hilarité générale. « Ah ouais ? Montre-moi mon sac, a enchainé Mayweather. Il a raison, il y a des livres dans le sac. Si tu crois autant en toi, parie tout ton chèque de combat sur toi, sal…. Voyons si cette sal… prendra ce pari. » Puis il a harangué la foule, acquise à la cause de McGregor. « Vous avez des put… de nerfs pour croire dans un combattant comme lui qui aime abandonner (il fait référence à la sa défaite face à Nate Diaz en mars 2016, ndlr). (…) Cette sal… aime abandonner. Qu’est-ce que c’est ça ? Il dit toujours à quel point il est fort, que c’est un tueur, mais les vrais tueurs n’abandonnent pas. » Les fans en redemandent et ils seront servis puisque les deux larrons se retrouveront de nouveau jeudi à New York et vendredi à Londres.