Alvarez-Golovkin, un combat de titans mais un nul controversé

Gennady Golovkin et Saul Alvarez lèvent tous les deux les bras
Gennady Golovkin et Saul Alvarez lèvent tous les deux les bras AFP

Le "vrai match de l’année" entre Gennady Golovkin et Saul Alvarez a tenu toutes ses promesses, samedi, mais s’est conclu sur un étrange match nul alors que le Kazakh semblait avoir pris un net ascendant. Ce dernier conserve tout de même ses ceintures de poids moyens et les deux boxeurs sont déjà d’accord pour un nouveau match. 

C’était LE combat attendu et il a tenu toutes ses promesses. Les 22.358 spectateurs de la T-Mobile Arena de Las Vegas n’ont pas manqué une miette de l’explication tant attendue entre le Kazakh Gennady Golovkin (35 ans) et le Mexicain Saul Alvarez (27 ans) qui ont livré douze rounds épiques et féroces en se rendant presque coup pour coup. Presque car « GGG » semblait en avoir fait plus pour signer une 38e victoire en autant de combats. Mais les juges en ont décidé autrement dans un verdict qui fait déjà coulé beaucoup d’encre. 

L’étonnant verdict d’Adalaide Byrd

Dave Moretti fut le seul à donner Golovkin gagnant (115-113) alors que Don Trella (114-114) y a vu un match nul. Rien d’infamant. Le verdict d’Adalaide Byrd interroge beaucoup plus puisque cette dernière a donné « Canelo » Alvarez largement vainqueur (118-110) et n’a attribué que deux rounds (le 4e et le 7e) à Golovkin. A 35 ans, ce dernier concède donc le premier match nul de sa carrière. Ce qui lui permet de conserver ses ceintures IBO, WBC, WBA et IBF des poids moyens.

Golovkin : « J’ai toujours les ceintures, je suis toujours le champion »

Et c’est bien là l’essentiel pour le Kazakh qui a utilisé l’une de ses phrases fétiches pour illustrer son combat. « C’était un ‘big drama show’, a-t-il lâché à l’issue du combat. Le verdict n’est pas de ma faute. Je lui ai mis la pression lors de chaque round. » A-t-il gagné le combat ? « Ecoutez, j’ai toujours les ceintures, je suis toujours le champion », a-t-il répondu. Son entraîneur a déjà demandé une enquête sur la juge. « Je ne comprends pas tout ce qu'il s'est passé, ce n'est pas la première fois que cela se passe avec elle, a déclaré Abel Sanchez. C'est impossible qu'Alvarez puisse avoir gagné le combat. »

La feuille de score si décriée
La feuille de score si décriée DR/Guardian

Face à la polémique naissante, Bob Bennett, directeur exécutif de la commission des athlètes de l’état du Nevada, a souligné la probité de la juge, Adalaide Byrd. « Adalaide, à mon avis, est une juge incroyable, a-t-il souligné. Elle a participé à 115 combats pour des titres ou à élimination. Elle fait beaucoup pour notre formation et a pris beaucoup de juges sous son aile. C’est un poste très difficile. Malheureusement, Adalaide a vu un peu large. Je ne m’excuse pas. Je pense que c’est une juge exceptionnelle et comme, pour toutes choses, vous connaissez parfois une mauvaise journée. Elle a vu le combat différemment que les autres juges. »

Golovkin a touché plus souvent Alvarez

Selon les chiffres de CompuBox, une base de données statistiques, Golovkin a beaucoup plus souvent touché son adversaire (218 coups sur 703 tentés, 31%) que l’inverse (169/505, 34%). Ses coups ont plus régulièrement atteint « Canelo » dans dix rounds sur douze. Pas suffisant pour convaincre Alvarez qui, selon lui, méritait  que c’est lui qui méritait la victoire. 

AFP

« Rien ne m’a surpris, a-t-il déclaré. Dans les premiers rounds, j’ai regardé ce qu’il avait, puis j’ai construit à partir de là. Je pense que j’ai remporté huit rounds. J’ai senti que j’avais gagné le combat. Je pense que j’étais supérieur sur le ring. J’ai réussi à contrer ses coups et j’ai fait vaciller Gennady au moins trois fois. Si nous nous battons encore, ça dépend des gens, je me sens frustré par le match nul. » Ce n’est pas le seul. 

Golovkin et Alvarez veulent un nouveau combat

Mais le mal devrait être réparé pour les deux boxeurs qui semblent d’accord pour un nouveau combat, peut-être en mai prochain. « Oui bien sûr, si les gens le veulent, oui, s’emballe Alvarez. Il n’a pas gagné. C’était un match nul. J’ai toujours dit que je serais une marche plus haute pour lui. Nous nous battrons une deuxième fois mais je gagnerai. » « GGG » n’est pas d’accord sur le dernier point mais sur le reste, oui. « Bien sûr, je veux un nouveau match. C’était un vrai combat. » A l’issue un peu frustrante.