Maestri dit oui à La Rochelle

AFP

En fin de contrat au Stade Toulousain, Yoann Maestri a accepté la proposition de La Rochelle, selon les informations de RMC Sport. Le deuxième ligne français va s’engager pour les trois prochaines saisons. 

Il a tranché. Avant de partir pour Lyon, où il affronte la Nouvelle Zélande ce mardi en compagnie du second groupe de l’équipe de France, Yoann Maestri voulait mettre fin aux tractations. En fin de contrat au Stade Toulousain, son avenir se jouait depuis plusieurs semaines. Son club actuel s’était positionné pour le prolonger. Pau, le Stade Français et même un club anglais étaient prêts à l’accueillir. En guise de premier acte, les négociations avec les dirigeants toulousains n’ont pas abouti. Ils n’ont pas souhaité aller au-delà des offres concurrentes, ce qui a entériné le départ de « Mama », qui portait le maillot rouge et noir depuis 2009. 

Un coup inédit pour La Rochelle

De l’autre, Maestri a donc fait son choix : en fin de semaine dernière, il a répondu positivement à la proposition du Stade Rochelais en donnant son accord verbal, comme l’a appris RMC Sport. Cette offre n’était pas la plus lucrative mais le dynamisme actuel du club maritime a fait la différence. Les dirigeants rochelais, confiants depuis plusieurs jours, accueilleront Maestri lors des trois prochaines saisons. Et réalisent un « coup » inédit dans l’histoire de leur club, en faisant venir un international plus que confirmé (59 sélections), qui a disputé le Tournoi des 6 Nations à six reprises, de 2012 à 2017 et a gagné deux Boucliers de Brennus (2011, 2012) et une coupe d’Europe (2010) avec Toulouse. Encore une marche de plus gravie dans le développement du club maritime. 

Et c’est aussi pour Maestri l’occasion de se relancer. Dans le dur en termes de résultats avec Toulouse depuis plusieurs saisons, ses performances chez les Bleus ont suivi la même courbe. S’il n’a loupé que trois matches du XV de France depuis 2012, ce cadre chez les avants depuis le début du mandat de Yannick Bru a été « rétrogradé » cet automne, de titulaire indiscutable à membre du deuxième groupe qui va affronter la Nouvelle Zélande ce mardi à Lyon, même s’il aura la responsabilité du rôle de capitaine. A deux ans de la Coupe du Monde au Japon, à un âge charnière (il aura 30 ans au mois de janvier), Maestri espère ainsi donner un nouvel élan à sa carrière. Et La Rochelle en profiter.