Avenir très incertain pour le Stade Français

AFP

Au lendemain de l’annonce de l’annulation de la fusion avec le Racing 92, l’avenir du Stade Français semble incertain. Les joueurs, qui s’étaient mis en grève pour protester contre ce qu’ils considéraient comme un rachat déguisé de leur club par son voisin, ont gagné une bataille. Mais le club parisien risque à plus ou moins court terme un dépôt de bilan et une rétrogradation en Fédérale 3… 

Les joueurs du Stade Français ont la gueule de bois. En grève depuis la semaine dernière après l’annonce du projet de la possible fusion avec le Racing 92, Pascal Papé et ses partenaires ont bien gagné une bataille avec le retrait du projet. Mais en se réveillant ce lundi matin, beaucoup ont sans doute réalisé que le plus dur restait à venir. Le pire aussi peut-être. 

Que va devenir le club parisien ? Que va faire le président Thomas Savare qui ne souhaite clairement plus perdre d’argent ? Et dans quelle division évoluera le champion de France 2015 la saison prochaine ? Plusieurs hypothèses sont aujourd’hui imaginables, en Top 14, Pro D2, Fédérale 1 et même Fédérale 3. La plus optimiste : le Stade Français reste en Top 14 la saison prochaine. Avec ou sans Thomas Savare. 

Un déficit annuel d’environ sept millions d’euros

Si le président actuel ne trouve pas de repreneur(s), il continuera l’aventure à condition de remettre la main à la poche pour éponger, encore une fois, un déficit annuel estimé à sept millions d’euros. Mais si un repreneur solide - financièrement en mesure de racheter le club et d’éponger ce déficit - se manifestait enfin, Thomas Savare passerait alors la main six ans après avoir sauvé le club. Mais à vrai dire, ce scénario idéal aurait des allures de miracle. En coulisses, beaucoup s’activent, dont certains anciens joueurs, même, dit-on du côté de la Fédération, pour trouver une solution aujourd’hui encore très improbable. Car aujourd’hui, beaucoup réalisent enfin dans quelle situation inquiétante se trouve le Stade Français

« Personne ne s’est rendu compte des conséquences »

AFP

Une autre possibilité serait une rétrogradation sportive en Pro D2. Car à cinq journées de la fin du championnat (et avec un match en moins), le club parisien n’a pas encore assuré son maintien mathématiquement. Cette relégation pourrait aussi être administrative, en Pro D2, ou en Fédérale 1 (si le Stade Français est relégué sportivement, le club descendrait administrativement dans la division inférieure). En cas de garanties financières insuffisantes, la Direction nationale d'aide et de contrôle de gestion (DNACG) pourrait en effet bloquer l’engagement du Stade Français en Top 14 et le rétrograder d’une division la saison prochaine. Beaucoup de joueurs feraient alors leurs valises pour rester dans l’élite. « Ils se posent aujourd’hui des questions et ils commencent à regarder s’il y a des possibilités ailleurs », admettent d’ailleurs plusieurs agents auprès de RMC  Sport.

Enfin, reste aussi le scénario bien réel d’un dépôt de bilan. Thomas Savare, lassé de perdre de l’argent, choisirait alors tout simplement de mettre la clé sous la porte. Et là, le Stade Français repartirait quasiment de zéro, en Fédérale 3. « Les joueurs ont remporté une petite bataille symbolique pour le grand public mais il va y avoir un vrai problème économique, redoute un ancien joueur du Stade Français. Tous les salariés seront dans la même situation et pas seulement les joueurs. Personne ne s’est rendu compte des conséquences qui seront encore plus graves qu’une fusion… Certains ont aussi perdu la mémoire et oublié de remercier Thomas Savare d’avoir sauvé le club en 2011. J’aimerais savoir si tous ceux qui ont pris la parole en disant que cette fusion était une grosse bêtise vont mettre de l’argent… »