<

Nouvelle-Zélande – France : Encore battus, les Bleus n’ont pas démérité…

Kevin Gourdon
Kevin Gourdon Panoramic

Vite en infériorité numérique après le carton rouge (logique) pour Benjamin Fall, le XV de France a subi une nouvelle défaite face aux All Blacks ce samedi à Wellington pour le deuxième test de la tournée (26-13). Mais les hommes de Jacques Brunel ont mieux résisté, au score comme dans les intentions, aux champions du monde que la semaine précédente (défaite 52-11).

On restait sur une défaite dans les grandes largeurs lors du premier test à Auckland (52-11). Et avec l’expulsion de Benjamin Fall dès la douzième minute, pour avoir déséquilibré Beauden Barrett (retombé sur la nuque et définitivement sorti après avoir échoué au test du protocole commotion) en l’air sur une chandelle, ce samedi à Wellington, les craintes de voir le XV de France exploser une nouvelle fois face aux All Blacks étaient grandes. Mais l’infériorité numérique a sans doute réveillé l’orgueil. Et les hommes de Jacques Brunel ont bien mieux résisté que prévu, battus seulement 26-13 pour le deuxième test de leur tournée en Nouvelle-Zélande.

Si les doubles champions du monde en titre n’ont pas semblé forcer en seconde période, en gestion une fois le score acquis, les Bleus n’ont pas démérité et assumé les paroles de leur capitaine, Mathieu Bastareaud, qui les avait exhortés à redresser la tête et « mourir les armers à la mains ». Des efforts récompensés par un essai en fin de match signé Cedate Gomes Sa (80e+1), alors que le talonneur Pierre Bourgarit avait vu le sien refusé (69e), qui offre aux Bleus une "victoire" symbolique sur la seconde période à quatorze contre quinze (7-5). Devant au score avant l’expulsion de Fall grâce à une pénalité signée Morgan Parra, les joueurs tricolores auraient même pu mener plus largement si l’essai de Geoffrey Doumayrou n’avait pas été justement refusé pour ballon aplati devant la ligne (6e).

Mais les scories ne sont pas effacées pour autant entre erreurs défensives – sur les essais de Joe Moody (13e), Ben Smith (20e) et Jordie Barrette (40e) – trop importantes et pertes de balle en touche (cinq comme à l’Eden Park), l’une d’elles alors qu’ils n’étaient qu’à cinq mètres de l’en-but des All Blacks en seconde période (52e). Le XV de France aura une dernière occasion de se rapprocher de la victoire samedi prochain à Dunedin pour le troisième et dernier test de la tournée.