Exeter-Saracens : Après l’Europe, les Sarries sur le gâteau ?

Alex Goode
Alex Goode AFP

Exeter et les Saracens s’affrontent ce samedi (en exclu et en direct à 15h30 sur SFR Sport 1) lors de la première demi-finale de l’Aviva Premiership, un an après leur confrontation en finale qui avait tourné en faveur des Sarries, toujours en course pour signer un double-double champions d’Angleterre et d’Europe.

Depuis qu’ils ont trouvé la recette du succès, les Saracens ne s’arrêtent plus et gonflent leur palmarès avec un appétit de voraces. Les Sarries vont disputer samedi leur huitième demi-finale de championnat d’Angleterre de suite sur le terrain d’Exeter (à 15h30 sur SFR Sport 1) et tenteront de décrocher leur sixième qualification pour la finale. Une performance remarquable qui n’est rien en comparaison de l’objectif que se sont fixés les hommes de Mark McCall : devenir la première équipe à remporter deux années de suite le championnat et la Coupe d’Europe. 

Toujours sur le toit de l’Europe

En s’imposant face à Clermont (28-17) la semaine dernière en finale de la Champions Cup, les coéquipiers d’Owen Farrell ont déjà accompli la première part du marché. Ils sont désormais à deux marches d’accomplir ce « double-double » et de décrocher un troisième titre consécutif en Aviva Premiership et le quatrième de leur histoire. Avec un fil rouge à cette épopée : Mark McCall, nommé comme assistant de Brendan Venter en 2009 avant de prendre seul les rênes de cette machine à gagner. 

Les Saracens « aiment » bien Exeter

Le chemin pour y parvenir n’est pas encore dégagé puisque les Saracens ont connu un passage à vide pendant le Tournoi des VI Nations qui les a relégués à la troisième place du classement de la saison régulière. Les coéquipiers de Brad Barritt devront donc se déplacer sur le terrain d’Exeter pour le remake de la dernière finale qu’ils avaient remportée (28-20) à Twickenham. Ils restent même sur deux ans d’invincibilité face aux Chiefs qu’ils ont balayés dans leur antre de Sandy Park dès la 2e journée (34-13). 

Un sprint final complètement fou pour les Chiefs

Mais l’équipe du Devon est bien décidée à retrouver Twickenham pour la deuxième année de rang après avoir connu la première finale de son histoire la saison passée. Si elle a gagné en maturité, elle n’a rien perdu de son attrait offensif et a souvent offert des festivals de points (667 inscrits, 86 essais) à ses supporters. Pas question donc de renier ces principes face à la référence défensive de la saison (345 points concédés). D’autant qu’Exeter a arraché sa deuxième place au terme d’un sprint remarquable (huit victoires bonifiées consécutives !) pour oublier un début de saison compliqué. 

Nowell : « Nous sommes meilleurs que l’année dernière »

« Nous avons eu le goût de la finale à Twickenham et notre but est d’y retourner mais cette fois pour être meilleurs et gagner, prévient Jack Nowell, ailier des Chiefs. Nous avons plus d’expérience maintenant. Nous avons vécu une saison énorme et ça montre que nous sommes meilleurs que l’année dernière en surpassant notre mauvaise entame. » Une qualification en finale tournerait définitivement cette page. Il faudra pour cela évincer l’épouvantail du championnat et sa quête d’histoire.