<

Manaudou toujours maître du 50

Florent Manaudou
Florent Manaudou AFP

Invaincu sur la distance depuis deux ans, Florent Manaudou a confirmé son statut de patron du 50 mètres nage libre en conservant son titre européen malgré un chrono (21’’73) loin de ses standards d’excellence. Avant de prendre l’argent sur le relais 4x100 m 4 nages. 

Il n’a pas explosé de joie. Comme s’il avait juste fait le boulot. Conscient, aussi, que son chrono n’était pas celui des grands jours. Champion olympique, mondial et européen sur la discipline, Florent Manaudou a confirmé son statut de patron du 50 mètres nage libre en conservant sa couronne continentale dans le bassin de Londres. Vainqueur en 21’’73, le 26e chrono de sa carrière sur la distance et un temps moins bon que celui réalisé en demi-finale (21’’64) ou celui de son titre national (21’’42) il y a quelques semaines, le Français s’est imposé devant l’Ukrainien Andriy Govorov (21’’79) et le Britannique Benjamin Proud (21’’85). 

Invaincu sur sa distance fétiche depuis deux ans, le frère de Laure remporte sa septième médaille internationale, dont six en or, sur 50 m NL (petit et grand bassins compris). Même avec un chrono décevant, le nageur de Marseille confirme qu’il sera bien l’homme à battre sur l’aller simple à Rio. Egalement titré sur le 4x100 mètres nage libre dans ces « Europe », Manaudou a terminé sa semaine avec une troisième médaille, l’argent du relais 4x100 m 4 nages, remportée avec Benjamin Stasiulis, Giacomo Perez Dortona et Mehdy Metella derrière le succès de l’équipe britannique. Une finale durant laquelle Florent aura effectué un beau passage avec un chrono de 47’’55.