<

JO 2016 : Fredericks mis en examen

AFP

L'ancien sprinteur namibien Frankie Fredericks a été mis en examen jeudi pour corruption passive et blanchiment de corruption dans le cadre de l'enquête en France sur des soupçons d'achats de voix dans l'attribution des Jeux Olympiques de Rio, indique l’AFP. Membre du Comité international olympique (CIO), l’ancien champion du monde du 200m est dans le collimateur de la justice française à cause notamment d'un versement de 299.300 dollars (262.000 euros) provenant de la société du fils de l'ancien président de la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) le jour même de l'attribution à Rio des JO de 2016.