<

Mass start : Fourcade, une photo-finish pour la légende

Martin Fourcade bat Simon Schempp
Martin Fourcade bat Simon Schempp Reuters

Martin Fourcade est devenu le Français le plus titré de l’histoire des Jeux Olympiques d'hiver en remportant la quatrième médaille d’or de sa carrière en mass start, ce dimanche lors des JO de Pyeongchang après un final complètement fou et décidé à la photo-finish. 

Historique et complètement fou ! Martin Fourcade a rejoint les escrimeurs Christian d’Oriola et Lucien Gaudin au panthéon des sportifs français les plus titrés de l’histoire aux Jeux Olympiques (quatre). Le biathlète tricolore détient désormais seul ce record pour les JO d’hiver à l’issue de sa victoire au bout du suspense d’une mass start complètement folle ce dimanche. Trois jours après avoir craqué sur l’individuelle avec deux fautes sur le dernier tir, le biathlète a pris une nouvelle revanche en se jetant sur la ligne d’arrivée à l’issue d’un sprint haletant avec l’Allemand Simon Schempp. Il l’a devancé d’une pointure de chaussure. 

"J’ai tellement l’impression d’être arrivé derrière"

« C’est un peu fou, j’étais médaillé d’argent sur la mass start à Vancouver (2008), rappelle-t-il au micro de France TV. Il y a quatre ans, j’étais sur le point de réaliser quelque chose d’inédit (décrocher trois titres lors des mêmes JO, ndlr). Pendant tout le dernier tour, je me suis dit que c’était l’histoire qui se répétait. J’ai fait une tactique parfaite malgré deux erreurs aux tirs. Je suis totalement stone ! C’est quelque choses d’assez magique et incroyable. J’ai tellement l’impression d’être arrivé derrière et que cette crainte se répète. J’ai eu un gros nœud après avoir passé la ligne. » Il aurait pu avoir beaucoup moins de doutes sur l'issue de cette course. Mais Fourcade a d’abord commencé par se faire peur en commettant une faute dès le premier tir avant de chuter quelques instants plus tard. Toujours aussi fort sur les skis et bien aidé par Simon Desthieux, il est revenu sur le peloton de tête grâce à deux sessions de tirs impeccables, coincé au milieu des Allemands Schempp et Erik Lesser. 

Fourcade rate son tout dernier tir

Les trois hommes se sont présentés ensemble sur le dernier pas de tir. Lesser a craqué avec deux fautes, Schempp aussi avec une. Puis Fourcade a manqué la cible de son dernier tir qui lui aurait permis de partir seul au monde vers le Graal. Il a finalement dû faire un tour de pénalité en plus avant de livrer un sprint pour la légende avec Schempp. Dont il est sorti vainqueur. Il n’en était pas vraiment sûr et a même fracassé son bâton de rage après l’arrivée, craignant de vivre le même scénario de Sotchi il y a quatre ans quand il s'était incliné pour un millième derrière le Norvégien Emil Svendsen. La photo-finish est venue à son secours : Martin Fourcade est bien dans la légende du sport français. A jamais.