<

Une première victoire sur le fil pour les Bleus (32-31)

Adrien Dipanda
Adrien Dipanda AFP
Les Bleus ont arraché la victoire face à la Norvège pour leur entrée en lice à l'Euro en Coratie (32-31). Bloqués par une attaque scandinave en place et déterminée, les Français ont pu compte sur l'expérience de Michaël Guigou pour décroché un succès bien plus difficile qu'il y a une semaine en Golden League (32-27).

La France s'est offert une finale pour son entrée en lice dans cet Euro. Face à la Norvège, les Tricolores se sont imposés au bout du suspense (32-31), en arrachant une petite longueur d'avance. La victoire facile en Golden League de la semaine dernière (32-27) était bien loin et ce sont des Norvégiens remontés qui se sont présentés sur le terrain pour cette entrée en lice.

Menés mais pas coulés

Parce que les Bleus ont été menés dès le quart d'heure de jeu et contraints de revenir au score au mental à neuf reprises. Les exclusions de Valentin Porte puis Kent Tonnesen à la fin du temps réglementaire avait de quoi épicer un peu plus le scénario qui donnait les Scandinaves gagnants. Mais Michaël Guigou leur a remis les pendules à l'heure dans le money-time avec un but, son cinquième de la rencontre, pour repasser devant et lancer la formation de Didier Dinart dans cet Euro en Croatie.