<

West Ham-Stoke City : Les Potters soignent leur épidémie de rebelles

Erik Pieters
Erik Pieters Panoramic

En l’espace de quelques semaines, quatre joueurs de Stoke City ont été sanctionnés pour des problèmes disciplinaires que ne tolère pas Paul Lambert, le manager, en pleine mission maintien. Celle-ci passera par West Ham ce lundi (en direct à 21h sur SFR Sport 1).

Paul Lambert se serait bien passé d’une telle série en pleine mission maintien. En l’espace de quelques jours, le manager de Stoke City a évincé trois joueurs du groupe professionnel, Ibrahim Affelay, Saïdo Berahino et Jesé. Selon le Stoke Sentinel, ce dernier est même sur le point de se faire virer du club où il est actuellement prêté par le PSG. L’attaquant n’est pas revenu à l’entraînement après avoir bénéficié d’un congé exceptionnel pour pouvoir se rendre auprès de son enfant malade en Espagne. L’épreuve que traverse l’ancien du Real Madrid est terrible mais le club n’aurait pas apprécié de n’avoir reçu aucune explication de la part de son joueur qui a tout de même pris le temps de publier une photo de lui avec ses enfants sur son compte Instagram. Sur un autre cliché, il a même mis en évidence l'heure qu'il était (9h34) alors qu'il était censé être à l'entraînement.

❤️❤️

Une publication partagée par Jesé Rodríguez (@jeserodriguez10) le

Jesé est donc le dernier cas d’une étrange épidémie qui touche actuellement les Potters. Avant lui, donc, Ibrahim Affelay avait été écarté pour sa très faible implication à l’entraînement. Il devrait prochainement être libéré de son contrat. Saïdo Berahino a lui été invité à rester s’entraîner avec les U23 après être arrivé en retard à un rassemblement pour un match de l’équipe réserve. Enfin, Erik Pieters a, lui, écopé d’une amende de 80.000€ pour ne pas avoir respecté le couvre-feu imposé par le club à l’avant-veille d’un match face à Everton. 

Lambert : « Les joueurs donnent absolument tout »

Nommé le 15 janvier dernier, Paul Lambert impose une discipline de fer à une équipe qui abattra l’une de ses dernières cartes dans la course au maintien ce lundi sur le terrain de West Ham (en direct à 21h sur SFR Sport 1). Même s’il se défend de l’existence de problèmes disciplinaires au sein de son effectif. « Les joueurs donnent absolument tout dans la manière dont il joue, assure Lambert. Ils me donnent tout, je ne peux pas en demander plus. Vous le jugez par la réaction du public qui est incroyable. »

Lambert soutenu par sa direction

Lambert part donc à la guerre avec un groupe d’hommes fiables et évince ceux qui ne sont pas concernés par le sujet. Malgré sept matches de suite dans victoire et six points de retard sur Swansea, premier non relégable, le manager bénéficie du soutien total de sa direction qui s’active pour mettre un terme aux contrats des rebelles Jesé et Affelay. « La direction a été super et tout le monde m’a vraiment soutenu », confie-t-il. Après quatre défaites de rang face à des gros (Manchester City, Everton, Arsenal et Tottenham), il attend que ses décisions fortes se traduisent en points face à un concurrent direct.