<

West Ham : Pellegrini, le coach qui a fait mieux que Guardiola en Angleterre

Manuel Pellegrini
Manuel Pellegrini Panoramic

Si le Manchester City de Pep Guardiola, champion, a impressionné ces derniers mois en Premier League, la version 2013-14 de Manuel Pellegrini – nouveau manager de West Ham – garde toujours un record que les troupes du Catalan n’ont pas réussi à battre. Et le technicien chilien, qui a façonné les bases de l’équipe qui a dominé la Premier League cette saison, a pour l’instant également fait mieux sur le plan continental.

Records de points (100), de buts inscrits (106), de victoires (32) et de goal average positif (+79) sur une saison de Premier League, plus grand écart de points sur le dauphin (19)… Aucun doute, le Manchester City de Pep Guardiola a signé une saison 2017-18 gravée en lettres d’or dans le grand livre d’histoire du football anglais. Mais au milieu de la farandole de records battus par son football champagne, peu ont noté qu’une marque avait échappé à ses Skyblues : celle du plus grand nombre de buts inscrits par un club d’outre-Manche sur un même exercice toutes compétitions confondues. Un record qui appartient à un coach de retour en Premier League avec l’officialisation de son arrivée sur le banc de West Ham ce mardi : Manuel Pellegrini.

151 buts contre 143 en 57 matches chacun

Le technicien chilien, ancien entraîneur (entre autres) de River Plate ou du Real Madrid, l’a réalisé avec… Manchester City à l’occasion de la saison 2013-14. Arrivé au club l’été précédent après une expérience à Malaga, qu’il avait notamment mené à la première participation de son histoire en Ligue des champions, Pellegrini va poser sa patte sur les Cityzens dès son arrivée. Résultat ? Un championnat remporté avec deux points d’avance sur Liverpool – ah, la glissade de Steven Gerrard contre Chelsea… – pour devenir le premier (et pour l’instant seul) coach non européen à triompher en Premier League et agrémenté d’un succès en League Cup, soit le même palmarès que le City de cette saison. Le tout avec style et un total de 151 buts toutes compétitions confondues (102 en PL) contre 143 pour les troupes de Guardiola, les deux équipes ayant disputé exactement le même nombre de matches (57). 

Meilleur total et meilleure moyenne de buts, donc, et avec un an d’avance puisque le Chilien avait réalisé le tout pour sa première saison au club alors que le Catalan a dû attendre la deuxième. L’ami Pep a également, pour l’instant, fait moins bien sur le plan continental, Pellegrini ayant atteint les demi-finales de la Ligue des champions avec le club mancunien lors de sa troisième saison, ce qui laisse à l’ancien coach du Barça et du Bayern Munich l’occasion de l’égaler voire de faire mieux lors du prochain exercice. Celui qui vient de passer deux ans aux commandes du club chinois Hebei China Fortune peut d’ailleurs sans problème revendiquer une partie de la réussite de Guardiola pour avoir instauré un esprit offensif au club et avoir recruté certains des futurs cadres de l’entraîneur qui l’a remplacé, Kevin De Bruyne, Raheem Sterling ou encore Nicolas Otamendi. Pep le remerciera peut-être avec un bon verre de vin à l’occasion des matches entre City et West Ham la saison prochaine.