Wenger aimerait être sélectionneur lors du Mondial 2022

AFP

Dans un entretien accordé à beIN Sports, Arsène Wenger a confié qu’il serait emballé à l’idée de diriger une sélection nationale lors du Mondial 2022 au Qatar, une fois son contrat avec Arsenal achevé.

Après avoir notamment raté par le passé les trains de la sélection française et anglaise, Arsène Wenger n’exclut pas de diriger une équipe nationale à l’occasion de la Coupe du monde 2022 au Qatar. Dans un entretien accordé à beIN Sports, le manager d’Arsenal a confié être intéressé par un tel challenge, une fois que son aventure débutée avec les Gunners en 1996 arrivera à son terme.

"Jusqu'à la fin de ma vie, je serai dans le football"

« C’est une différente expérience, reconnaît le technicien alsacien. C’est plus concentré (dans le temps). Je pense que la vraie expérience d’un manager s’exerce au quotidien. J’aime être investi chaque jour dans ma fonction, dans la vie du club parce que c’est ça le vrai test. Mais je n’aurai pas toujours la même énergie que celle que j’ai actuellement pour faire ce job. Je pense donc peut-être faire ça plus tard. Je n’ai encore rien décidé. C’est juste un fait que ma vie est directement connectée au football. Ce sera bien sûr lié à mon état physique mais jusqu’à la fin de ma vie, je serai dans le football. »

Une fin de règne sur fond de "Wenger out"

Aujourd’hui âgé de 68 ans, Arsène Wenger exerce la fonction d’entraîneur depuis trente-trois ans et des débuts entamés sur le banc de l’AS Nancy-Lorraine. Avant de rejoindre Monaco puis Arsenal où, ces dernières années, sa légitimité a été parfois vivement contestée par les supporters des Gunners qui réclament du changement.