<

Van Persie a vécu ses matches les plus difficiles à…. Stoke

Robin Van Persie
Robin Van Persie Panoramic

Dans une interview accordée au magazine néerlandais, Voetbal International, Robin Van Persie confesse avoir disputé les matches les plus difficiles de sa carrière à Stoke. Il explique aussi comment ses années en Premier League ont abimé son corps.

A 34 ans, Robin Van Persie a décidé de poursuivre sa carrière un an de plus avec le Feyenoord Rotterdam. L’ancienne gâchette d’Arsenal (2004-12) et de Manchester United (2012-15) explique pourtant qu’il sent la douleur de plus en plus présente et qu’il peine à récupérer. Selon lui, il paie l’héritage de ses années passées en Premier League.

« Quand tu joues tant d’années en Premier League, tu en paies le prix fort »

« Le football de haut niveau n’est pas sans sacrifice, confie-t-il au magazine néerlandais, Voetbal International. Quand tu joues tant d’années en Premier League, tu en paies le prix fort. C’est le football au plus haut niveau, c’est tellement mauvais (pour le physique, ndlr) que j’ai connu des matches de Ligue des champions comme si c’était l’entraînement. Contre Swansea, Bolton ou Sheffield Wednesday, ce genre d’équipes ne me donnait pas un mètre. »

« Le match le plus difficile du monde entier »

Mais ce n’était pas le pire adversaire pour le Néerlandais qui cite une autre ville comme l’endroit le plus inhospitalier où il a joué. « Stoke City, avec le vent qui traverse le stade, se souvient-il. J’ai toujours lutté sur le terrain là-bas, c’était toujours une bataille. Stoke City était le match le plus difficile du monde entier. De tels duels sont écrasants pour vous, jusqu’à ce que vous rendiez les armes. » Les Potters, relégués en deuxième division, feront profiter de leur Bet365 Stadium aux équipes de Championship la saison prochaine.