Tottenham : Le jour où Kane a sauvé la tête de Pochettino

AFP

Troisième en 2016, deuxième la saison dernière, Tottenham a retrouvé les hautes sphères de la Premier League sous l’impulsion de Mauricio Pochettino. Le technicien argentin avait pourtant connu des débuts difficiles chez les Spurs, frôlant le limogeage. C’est un but chanceux de l’indispensable Harry Kane qui avait sauvé sa tête. 

Tout n’a pas toujours été rose pour Mauricio Pochettino à Tottenham. Si le technicien argentin a porté les Spurs à la troisième place du classement en 2016 puis à la deuxième place la saison dernière, sa première saison sur le banc londonien ne fut pas de tout repos. 

En novembre 2014, Tottenham pointait à la 11e place du classement et se retrouvait mené par Aston Villa. Six minutes à jouer pour les Spurs. Nacer Chadli égalise à la 84e minute. Mais le salut viendra (déjà) de Harry Kane. En tout début de temps additionnel, l’attaquant anglais trouve la faille sur coup franc, détourné par Nathan Baker. 

"Ce but nous a permis de continuer à travailler pour essayer de changer le club"

L’équipe londonienne sortait alors de deux défaites consécutives, à Manchester City (4-1) puis contre Newcastle (2-1), et avait concédé quatre revers et deux matches nuls lors des neuf premières journées de Premier League. Selon Mauricio Pochettino, ce but a peut-être sauvé son poste. « Je trouverais peut-être d’autres buts fantastiques, explique l’entraîneur dans le Daily Mail. Mais les buts sont pour moi liés aux émotions. Ce fut pour moi un but incroyable parce qu’il comptait pour nous, pour tout le monde, il offrait la possibilité de rester ici. »

C’est peut-être même précisément ce but qui a sauvé sa tête. « Nous étions dans la deuxième partie de tableau et un peu sous pression, raconte Mauricio Pochettino. L’équipe jouait bien mais ne gagnait pas. Et en football, quan les résultats ne sont pas bons, c’est toujours le manager qui saute en premier. Les dix premiers matches sont important. C’est pourquoi je dis que ce but nous a permis de continuer à travailler pour essayer de changer le club. » Déjà si précieux Harry Kane…