<

Suspendu d’antenne, Carragher va demander de l’aide

Jamie Carragher
Jamie Carragher Reuters

Au cœur d’une polémique suite à un crachat sur la fille adolescente d’un supporter de Manchester United ce samedi à l’issue du derby d’Angleterre Liverpool-MU, Jamie Carragher a été ce mercredi suspendu d’antenne jusqu’en fin de saison par Sky Sports, chaîne britannique pour il officiait comme consultant. L’ancien défenseur international des Reds a promis de voir des spécialistes pour l’aider.

Les conséquences du « crachat-gate » continuent de se faire sentir pour Jamie Carragher. Alors que la chaîne danoise TV3 Sport, pour laquelle il officiait sur les soirées Ligue des champions, a décidé de se passer définitivement des services de l’ancien défenseur de Liverpool et de l’équipe d’Angleterre malgré ses excuses publiques suite à son geste indéfendable à l'issue du derby d'Angleterre entre Liverpool et Manchester United, son homologue britannique Sky Sports – qui s’était déjà passé de lui lundi pour la célèbre émission Monday Night Football – a ce mercredi annoncé qu’elle suspendait son consultant jusqu’à la fin de cette saison. Des discussions seront entamées entre les deux camps avant la saison prochaine « pour savoir s’il est prêt à reprendre son rôle » dixit le communiqué du diffuseur britannique.

L’intéressé, lui, a une nouvelle fois pris la voie des réseaux sociaux pour s’exprimer et promettre qu’il allait demander de l’aide dans les semaines à venir : « Comme je l’ai déjà dit, j’assume mes responsabilités pour ce qui s’est passé. C’était un moment de folie et je vais parler à des personnes compétentes pour m’assurer que quelque chose de la sorte ne se reproduise jamais. Je présente une nouvelle fois mes excuses à tout le monde. » L'ancien de Liverpool s’indigne également des menaces de mort que le père de la « victime » du crachat a expliqué avoir reçues au Mirror : « Je suis la seule personne à blâmer pour cette situation donc laissez ma famille tranquille s’il-vous-plaît. » Et le communiqué de Sky de confirmer : « Nous nous assurerons qu’il reçoive l’aide nécessaire pour garantir que quelque chose comme ça ne se reproduise jamais ». Carragher, qui ne fera pas face à une enquête policière pour cet incident, va devoir apprendre à tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de penser à cracher.