<

Quand Manchester City flirtait avec les 77 000 spectateurs en D3

City fête son titre à Wembley en 1999
City fête son titre à Wembley en 1999 Reuters

Les Herbiers reçoivent Chambly ce mardi soir pour une place en finale de Coupe de France. Si la Beaujoire devrait faire le plein pour cette demi-finale entre deux équipes de Nationale (D3), le record d’affluence pour un duel entre deux équipes de ce niveau ne devrait pas être battu. En 1999, la finale d’accession en D2 entre Manchester City et Gillingham avait alors accueilli près de 77 000 spectateurs.

Les Herbiers et Chambly s’affrontent ce mardi soir en demi-finale de Coupe de France à la Beaujoire. L’enceinte habituelle du FC Nantes devrait couronner le prochain adversaire du Paris Saint-Germain (ou de Caen) en finale de la compétition. Surtout, la rencontre devrait se disputer dans un stade à guichets fermés et accueillir plus de 37 000 spectateurs. Une première pour une affiche entre deux équipes de troisième division en France. Mais un nombre qui demeure très éloigné du record en la matière : le duel entre Manchester City et Gillingham en mai 1999.

Un final de folie et City se lance vers la Premier League

Bien loin des titres en Premier League, Manchester City se battait alors pour remonter en deuxième division anglaise. Troisièmes de la saison régulière en Second Division (D3) derrière Fulham et Walsall, les Cityzens affrontent alors Gilligham en finale de promotion en D2. Comme souvent pour une telle occasion, la rencontre se joue au Stade Wembley, le 30 mai 1999. L’enceinte mythique accueille 76 935 spectateurs, un record pour une telle opposition. Mais le spectacle n’est pas au rendez-vous durant les 80 premières minutes. Ensuite, le grand show commence. Carl Asaba ouvre le score (1-0, 81e) pour Gillingham. Robert Taylor l’imite quelques minutes plus tard (2-0, 87e) et les Gills pensent tenir leur victoire.

Manchester City se réveille enfin. Kevin Horlock (2-1, 90e) et Paul Dickov (2-2, 90e+5) arrachent le nul. Plus rien n’est marqué pendant les prolongations et la montée en deuxième division se joue finalement aux tirs au but. Dickov rate le sien, mais pas ses coéquipiers et City l’emporte (2-2, 3-1 tab). La saison suivante, les hommes de Joe Royle enchainent, finissent sur le podium et retrouvent la Premier League en 2000-01. Immédiatement relégués puis promus à nouveau lors de la saison 2001-02, les Cityzens ont ensuite vu l’arrivée de nouveaux propriétaires émiratis et des nombreuses stars du football mondial. Mais tout a commencé par un match record entre équipes de troisième division. Une belle success-story dont les Herbiers et Chambly aimeraient sûrement s’inspirer. Premier objectif : gagner ce mardi soir pour rejoindre le Stade de France.