Quand les clubs anglais font la manche

AFP

Cette saison, les clubs de la Premier League ont pour la première fois de leur histoire la possibilité de commercialiser un espace pub sur la manche gauche de leur maillot. Une nouvelle source juteuse de revenus pour Chelsea et Manchester City. En attendant Manchester United.

Comme s’ils avaient du mal à boucler leurs fins de mois depuis l’explosion des droits télé, les clubs anglais ont depuis cette saison l’autorisation de commercialiser l’espace publicitaire situé sur la manche gauche de leur maillot. Un moyen rapide et efficace pour engranger quelques millions d’euros supplémentaires. Si les 20 clubs de Premier League n’ont pas encore tous trouvé acquéreur, les premiers à s’être dégotés un sponsor n’ont pas à le regretter.

MU bientôt en couple avec Tinder

Grâce au manufacturier Alliance Tyres, Chelsea va ainsi empocher 8 millions d’euros de plus cette saison. Avec Nexen (une autre marque de pneumatiques), Manchester City va toucher 7 M€. Liverpool et Southampton (avec Virgin Media pour un montant estimé à 680.000 euros annuels) sont les deux seuls autres clubs à également être parvenus à vendre cet espace de sponsoring mais c’est Tottenham et surtout Manchester United qui devrait décrocher le jackpot. Les Red Devils sont en contacts très avancés avec le réseau social qui favorise les rencontres intimes, Tinder. Selon les médias anglais, l’affaire pourrait être conclue pour environ 14 millions d’euros par an. En tout bien tout honneur, ou presque.