<

Quand Kane était un peu trop "fat" pour Arsenal…

Panoramic

Avant de devenir la « goal machine » de Tottenham, Harry Kane a bien failli atterrir chez l’ennemi juré Arsenal. Sauf que l’attaquant anglais n’avait pas convaincu durant sa mise à l’essai chez les jeunes. En cause, un physique jugé « un peu potelé » et pas assez athlétique… 

« Après Messi, Ronaldo et Lewandowski, il y a lui », résume aujourd’hui Liam Brady dans le Corriere della Sera. Presque à l’opposé de ses réflexions quelques années auparavant, quand le jeune Harry Kane est venu passer un essai à Arsenal. La « goal machine » anglaise n’avait pas encore frappé. Agé de huit ans, le gamin prenait alors la pose avec la tunique des Gunners. Un maillot qu’il ne portera jamais en professionnel. 

« Nous avons fait une erreur »

Chef de l’académie du club londonien à l’époque, Liam Brady raconte aujourd’hui les raisons qui ont poussé Arsenal à ne pas conserver celui qui est depuis devenu le meilleur buteur d’Europe en 2017, deux fois meilleur buteur de Premier League et en lice pour un troisième trophée. « Il était un peu potelé, pas très athlétique, assure-t-il dans le journal italien. Mais nous avons fait une erreur. » Erreur qu’il tente tout de même de minimiser en rappelant que « Tottenham l’a également envoyé en prêt dans des divisions inférieurs trois ou quatre fois. » A Lleyton Orient, Millwall ou Norwich…

Evidemment depuis, le regard posé sur la star de Tottenham diffère légèrement. « Avec sa détermination, il fait une carrière incroyable et il le mérite, ajoute Liam Brady. Il a un caractère qui le pousse à sans cesse s’améliorer. Il n’a que 24 ans. » et l’occasion, ce mardi soir, d’entrer encore dans une autre dimension en portant ses Spurs sur le terrain de la Juve, en huitième de finale aller de la Ligue des champions. Arsenal ne joue « qu’en » Ligue Europa et vient de perdre le derby (1-0). Vous avez dit revanche ?