<

Pourquoi Guardiola possède les armes pour la jouer comme Ferguson à City

Pep Guardiola et Sir Alex Ferguson en pleine discussion
Pep Guardiola et Sir Alex Ferguson en pleine discussion Panoramic

Sacré champion pour sa deuxième saison outre-Manche, Pep Guardiola a réalisé l’une des plus belles campagnes de l’histoire du football anglais. Inévitablement, la domination de son Manchester City a rappelé celle de United avec Sir Alex Ferguson. Avec les Cityzens, le Catalan qui vient de prolonger son contrat jusqu'en 2021 possède les moyens de faire aussi bien que l’Ecossais chez les Red Devils. Explications.

Un sacre qui en appelle d'autres. Voilà comment résumer en une phrase la soif de victoires au sein de Manchester City. Sous la direction de Pep Guardiola, le club mancunien a remporté son troisième trophée en Premier League depuis le rachat du club par un investisseur venu des Emirats Arabes Unis en 2008. Pas une surprise, donc, de voir les rumeurs d'une prolongation de contrat du technicien catalan se transformer en réalité. Jusque-là lié avec les Cityzens jusqu'en juin 2019, Pep Guardiola a été officiellement prolongé jusqu'en 2021 ce jeudi. Deux saisons de plus pour briller et  tenter de se caler dans les pas de Sir Alex Ferguson, coach mythique de Manchester... United, en continuant d'accroître le palmarès des Skyblues.

Guardiola gagne des titres

Pas facile de faire aussi bien que le légendaire manager écossais. Pourtant, comme l'ancien boss des Red Devils,  Guardiola représente un gage de réussite. Depuis le début de son aventure sur le banc du FC Barcelone, l'ancien milieu a remporté 23 titres avec les Blaugranas, le Bayern Munich et City. Après une première année anglaise vierge de tout trophée, le technicien s’est rattrapé cette saison avec le doublé League Cup-Premier League.

Intouchable au sein du club, ou presque

Agé de 47 ans, Pep Guardiola représente à la fois le football des années 90 et celui d’aujourd’hui. Le Catalan a su garder près de lui un certain nombre de proches ou d’anciens de la maison Barcelone. Hommes de base de la réussite sportive et commerciale de Manchester City, les anciens du Barça comme Ferran Soriano (directeur général), Omar Berrada (directeur d’exploitation), Txiki Begiristain (directeur du football) ou encore Mikel Arteta et Rodolfo Borrell (entraineurs assistants) constituent d’éminents soutien au sein du club pour Pep Guardiola. Un peu comme Sir Alex Ferguson en son temps, Guardiola dispose donc de solides appuis à tous les niveaux de Manchester City.

Une vision du foot

Pour vraiment poser sa marque sur le championnat anglais tel un Sir Alex Ferguson, Guardiola doit dominer la concurrence sur le long terme. Certes, les Gunners d’Arsène Wenger ont parfois inquiété les Red Devils, mais Manchester United a glané 13 titres de champion avec Sir Alex Ferguson. Et si la concurrence en Premier League s'est accrue, qui peut affirmer que Guardiola ne pourra pas reproduire pareille situation d’ici une dizaine d’années s'il s'inscrit dans la durée ? « Oui, Guardiola a dépensé des centaines de millions pour un recrutement exceptionnel, explique Joe Royle, ancien joueur et coach de City, auprès du Daily Mail. Mais la tactique et le style de jeu qu’il prône ont élevé City à un autre niveau. […] Il peut établir sa propre dynastie un peu comme Sir Alex Ferguson à Manchester United. Il a la vision et les moyens pour le faire. Pour les supporters, j’espère qu’il restera. » Avec son football offensif, le Manchester City version Pep Guardiola a battu de nombreux records cette saison en PL et déjà effacé quelques marques laissées par les Red Devils.

Guardiola veut emmener ses jeunes au sommet

L’entraîneur catalan a parfaitement intégré les rouages du football moderne. Avec son frère et agent, Guardiola reste à l’affût d’un certain nombre de jeunes pépites. Grâce à la puissance financière de Manchester City, il peut recruter les futures stars de demain. Ainsi, comme Ferguson au début des années 90 (qui a lui pu le faire sans trop dépenser, profitant d'une génération exceptionnelle de son académie), il a constitué un groupe jeune et talentueux capable de jouer le titre pour de nombreuses années. Les Raheem Sterling, Leroy Sané ou encore Bernardo Silva ont ainsi remplacé les David Beckham, Paul Scholes et autres Ryan Giggs au sommet du football anglais. Sir Alex Ferguson avait ensuite réussi par un certain nombre de transferts (Rio Ferdinand, Nemanja Vidic, Cristiano Ronaldo) à conserver un effectif taillé pour la victoire pendant plusieurs années. Guardiola entend sans doute bien en faire de même.

Guardiola face à l’Europe

Un seul objectif, et non des moindres, se refuse toujours à Guardiola après deux saisons à Manchester City : la Ligue des champions. Pire, le technicien n’a pas dépassé les quarts de finales et reste sur deux humiliations contre Monaco l’an passé et surtout face au Liverpool de Jürgen Klopp (défaites 3-0 et 2-1). Pour véritablement devenir le Ferguson de City, le patron des Cityzens doit briller sur la scène européenne. Mais après tout, l’Ecossais avait eu besoin de 13 ans pour atteindre le sommet de l’Europe en 1999. Cette année-là, les Red Devils avaient signé le Treble (comprendre le Triplé). Pour marquer la légende de City, le technicien catalan sait déjà ce qu’il lui reste à accomplir. Ensuite, il faudra durer.