Pourquoi Alli n’a pas pété les plombs

Getty Images

Victime d’une vilaine faute gratuite de Jonjo Shelvey (qui a valu l’expulsion de ce dernier) lors de Newcastle-Tottenham (0-2), Dele Alli a confié à l’issue du match s’être efforcé de garder son sang-froid. Comme si le "Naughty Alli" qui sommeille en lui commençait à faire preuve de sagesse et de maturité.

C’est bien connu, sans self-control, la puissance de feu n’est rien. A seulement 21 ans, Dele Alli a fait preuve ce dimanche d’un semblant de début de maturité et d’une maîtrise assez rares pour ce jeune homme de 21 ans un poil sanguin qui lui vaut d'ailleurs le surnom de "Naughty Alli".

Pourtant à terre, l’attaquant des Spurs (qui a ouvert le score à la 61e minute) a été victime d’un méchant piétinement en règle de la part du capitaine de Newcastle, Jonjo Shelvey, logiquement expulsé dans la foulée suite à ce geste (score final 2-0 pour Tottenham). Mais plutôt que de grimper dans les tours comme à l'accoutumée, la pépite britannique est restée zen.

"Nous ne voulions pas nous chauffer avec eux"

« Je savais que c’était un match où nous devions garder notre calme, a-t-il expliqué. Nous ne voulions pas nous chauffer avec eux et tomber dans le panneau en allant vers ce qu’ils souhaitaient, c’est-à-dire une bataille physique plutôt qu’un match de foot. J’ai déjà été quelquefois trahi par mon tempérament mais cette fois-ci, je suis resté dans mon match. Je me devais de ne pas réagir. »

Alli aurait-il définitivement chasser ses vieux démons ? La vérité du terrain nous le dira....