<

Passeur, guerrier, disponible : Une bonne première pour Giroud avec Chelsea

Reuters
Titulaire avec Chelsea pour la première fois depuis son arrivée hivernale, Olivier Giroud aura joué les passeurs décisifs pour Eden Hazard et contribué à la victoire des Blues contre West Brom (3-0), en clôture de la 27e journée de Premier League. Dans un registre qui convient bien au schéma d'Antonio Conte, l'attaquant français aura pris des coups sans ménager ses efforts. Une bonne première. 

Profitant du retour de blessures (douleurs au dos) d'Alvaro Morata, Olivier Giroud enregistrait ce lundi sa première titularisation avec Chelsea. Arrivé d'Arsenal durant le mercato hivernal, l'attaquant français - qui avait disputé quelques minutes lors du calvaire contre Watford la semaine passée - a vu sa première titularisation se solder par une victoire des Blues contre West Brom (3-0) en clôture de la 27e jornée. Un succès après deux claques contre Bournemouth (3-0) et les Hornets (4-1) auquel il aura participé.

Giroud-Hazard, connexion naissante

En pointe de l'attaque à la place d'un Eden Hazard aligné par défaut à ce poste ces dernières semaines, l'ancien Montpelliérain aura amené de l'impact et de la présence physique dans un secteur où les robustes joueurs d'Antonio Conte en manquaient. Véritable point d'appui dans la surface de réparation, le Français aura laissé passer la tempête subie par ses coéquipiers durant les 20 premières minutes... avant de frôler l'ouverture du score, sur un centre à ras de terre signé Hazard que le joueur a repris trop prudemment du droit (20e). Hazard pour Giroud... puis bientôt Giroud pour Hazard. Une connexion naissante intéressante, qui a finalement amené le premier but de Chelsea cinq minutes plus tard : le Belge, servi par Cesc Fabregas, se lance dans un une-deux avec le Tricolore, qui remet intelligemment et tout en douceur : 1-0.

Erreur lors du chargement du média :
Source introuvable

Olivier Giroud a de nouveau frôlé le but à la 35e, en tentant un retourné acrobatique sur une remise de la tête d'Andreas Christensen, puis juste avant la pause, avec une tête venue frôler le montant de Ben Forster. Un poil moins en vue en deuxième période, le Français a cédé sa place à Alvaro Morata à l'heure de jeu. En laissant une bonne impression. Le guerrier a terminé la rencontre avec un bandage autour de la tête, après avoir reçu de nombreux coups durant toute sa prestation... ce qui ne sera pas pour déplaire à son Italien d'entraîneur. Autre facteur important : l'attaquant espagnol n'a ni marqué, ni délivré de passe décisive pour les deux autres buts (Moses 63e et Hazard 71e). 

Encensé par Hazard

« C’est peut-être l’un des meilleurs points de fixation d’Angleterre, reconnaît Eden Hazard après la rencontre. Donc quand on se passe le ballon, on peut aller autour de lui, que ce soit moi, Pedro, Willian. » Un profil qui diffère de celui de son "concurrent" Alvaro Morata, sans doute plus complet et technique mais moins physique, peut-être aussi moins dans le moule du Chelsea de Conte qui, rappelons-le, rêvait de faire venir Romelu Lukaku l'été dernier. Quelques ratés à effacer face à la cage et il n'y aura pas grand chose à redire.