Même sans recrue, les Spurs assurent !

AFP

Muet face au bloc ultra défensif de Newcastle en première période, Tottenham a trouvé la clé à l’heure de jeu grâce à une fabuleuse inspiration de Christian Eriksen pour servir Dele Alli. Les Spurs, vice-champions d’Angleterre la saison dernière, débutent par un succès à l’extérieur sur le terrain des Magpies (2-0). Et font oublier leur mutisme durant le mercato en pratiquant un jeu plaisant. 

Commençons par un cliché : on ne change pas une équipe qui gagne… Puisque le club est resté muet (pour l’instant) durant ce mercato estival, les Spurs se concentrent sur ce qu’ils font le mieux : pratiquer du jeu. Ils l’ont encore démontré, malgré un adversaire peu disposer à leur en laisser le loisir, en s’imposant ce dimanche sur le terrain de Newcastle (2-0), lors de la 1ère journée de Premier League. 

Pas de recrue estivale

Les observateurs se montrent très critiques vis-à-vis des dirigeants. Danny Rose également. Absent pour cause de genou insuffisamment remis, le latéral droit s’était montré très critique concernant le mercato de son équipe – ou plutôt l’absence de recrues – réclamant de nouveaux joueurs connus et non des inconnus « que l’on doit chercher sur Google en se demandant qui ils sont ». Avant de s’excuser le lendemain. 

Il est vrai que Tottenham n’a pas recruté et a même perdu un des cadres de la saison dernière, avec la vente de Kyle Walker à Manchester City pour 57 millions d’euros. Ce n’est finalement pas si grave. La grande réussite du club londonien – en dehors de ses performances sur le terrain – tient sans doute dans sa capacité à sécuriser son effectif et à verrouiller ses joueurs, pour éviter un exil massif de ses talents. 

Un effectif prolongé… qui se connaît par cœur

Harry Kane (que José Mourinho aurait rêvé de recruter avant de faire venir Romelu Lukaku), Dele Alli, Christian Eriksen et à peu près tout le reste de l’effectif (à l’exception de Toby Alderweireld) ont prolongé leurs contrats la saison dernière. Ils sont donc restés. Et ils ont déjà prouvé que cette politique avait du bon lors de ce succès contre Newcastle.

Un succès délicat à se dessiner, à la manière de celui de Manchester City sur le terrain de Brighton samedi (2-0). Jouer un promu, dont les ambitions sont souvent plus limitées, n’a rien d’évident, même pour une grosse écurie. Difficulté décuplée par le fait que Newcastle comme Brighton disputaient leur premier match en Premier League depuis leur remontée, et en prime à domicile. Malgré son lustre d’antan, l’équipe de Rafael Benitez ne dispose pas de moyens suffisants pour lutter avec les grosses écuries du championnat, comme le soulignait d’ailleurs l’actionnaire majoritaire cette semaine.

Un caviar signé Eriksen

Les pépites des Spurs se connaissent par cœur. C’était déjà la recette du succès la saison dernière, bouclée sur une deuxième place en championnat derrière Chelsea. La recette n’a pas perdu en saveur. Après l’expulsion de Jonjo Shelvey pour avoir volontairement marché sur la cheville de Dele Alli, les hommes de Mauricio Pochettino ont trouvé la clé. Et comme souvent, elle était dans les pieds de Christian Eriksen : un caviar placé dans la surface de réparation pour le pied d’un Dele Alli mort de faim venu se jeter. 1-0 à l’heure de jeu, avant un deuxième but dix minutes plus tard signé Ben Davies, au club depuis 2014 et qui a lui aussi récemment prolongé. 

Christian Eriksen n’a eu besoin que d’un match pour jouer les passeurs décisifs. Depuis la saison 2015-2016, le Danois a délivré 29 caviars en Premier League… aucun joueur du championnat n’a fait mieux sur cette même période. Le premier buteur, Dele Alli, en est à 13 buts en Premier League sur l’année 2017. Sur cette même période, seuls Romelu Lukaku (15 réalisations) et Harry Kane (21 buts) ont fait mieux. 

Qui a dit que Tottenham avait besoin de recrues ? Mauricio Pochettino espère quelques joueurs… mais pour créer une concurrence et maintenir ses cadres sous pression, pas pour s’offrir une star à grands frais. Après tout, c’est comme cela que les Spurs ont terminé troisième puis deuxième du championnat ces deux dernières saisons.