<

Mercato, la défense d'Arsenal, Mourinho : le bilan tactique de la 25e journée

Paul Pogba et José Mourinho
Paul Pogba et José Mourinho AFP

Le mercato hivernal s'est achevé mercredi soir, l'heure est donc à l'analyse des répercussions tactiques pour les clubs du Big 6. Pendant ce temps, Man City continue de dérouler son jeu de position, Alexandre Lacazette est en quête de bons services alors que sa défense a (encore) coulé, et José Mourinho est en colère. Tour d'horizon tactique de la 25e journée de Premier League.

The Results

Huddersfield (5-4-1) 0-3 Liverpool (4-3-3)

Swansea (5-3-2) 3-1 Arsenal (4-3-3)

West Ham (3-4-3) 1-1 Crystal Palace (4-4-2)

Southampton (4-2-3-1) 1-1 Brighton (4-4-2)

Newcastle (4-4-2) 1-1 Burnley (4-4-2)

Everton (4-2-3-1) 2-1 Leicester (4-4-1-1)

Chelsea (3-4-3) 0-3 Bournemouth (3-4-3)

Tottenham (4-2-3-1) 2-0 Man Utd (4-2-3-1)

Stoke (4-3-3) 0-0 Watford (4-3-3)

Man City (4-3-3) 3-0 West Brom (4-4-2)

The Column : les implications tactiques du mercato du Big 6

156 mouvements dans les deux sens, 372 millions d'euros dépensés et 479 millions perçus (selon Transfermarkt) : le mercato hivernal anglais a été marqué par des feuilletons qui impacteront durablement le visage de plusieurs gros de Premier League.

Arsenal, d'abord, doit reconstruire toute son animation offensive après le départ d'Alexis Sanchez pour Manchester United. Avec Henrikh Mkhitaryan et Pierre-Emerick Aubameyang, les Gunners ont misé sur la « Dortmund connection » pour dynamiser leur attaque. Reste à savoir si Alexandre Lacazette en fera les frais, en perdant sa place de titulaire en pointe, ou s'il en profitera pour reprendre confiance devant le but (voir The Touchmap). Les inquiétudes quant à l'équilibre défensif d'Arsenal ne sont toutefois pas levées, faute de milieu défensif fiable, Granit Xhaka n'ayant rien d'une sentinelle sécurisante comme il l'a encore démontré à Swansea.

Sur l'autre versant de l'échange Sanchez-Mkhitaryan, Manchester United ajoute certes une flèche offensive de choix à un carcan qui comptait trop de joueurs irréguliers. Mais sa complémentarité avec ses partenaires d'attaque reste à prouver, surtout si elle conduit durablement Anthony Martial dans un couloir droit qu'il n'affectionne pas, lui qui semblait enfin avoir trouvé son rythme ces dernières semaines (trois buts en trois matches avant la défaite à Tottenham). Sanchez aime avoir le ballon dans les pieds, beaucoup le toucher, et son côté phagocytant pourrait également nuire à l'impact de Paul Pogba (trois buts, neuf passes décisives) cette saison. Sans compter les interrogations persistantes sur l'implication défensive du Chilien.

Les autres formations du Big 6, elles, ont plutôt procédé à des ajustements qui ne révolutionneront pas leur approche. Liverpool a fait de Virgil van Dijk le défenseur le plus cher de l'histoire (78M€) pour renforcer un secteur qui en avait effectivement besoin. Reste à mesurer l'impact réel du départ du génial Philippe Coutinho pour le Barça (120M€) sur le jeu d'une équipe régulièrement en difficulté pour forcer des blocs défensifs bas et compacts. Avec Lucas Moura, Tottenham s'est, de son côté, offert une option offensive dynamique de plus. De quoi permettre de faire souffler Son, Alli ou Eriksen sans devoir pour autant aligner Moussa Sissoko ailier droit, lui dont la qualité technique moyenne est préjudiciable face à des adversaires regroupés. Quant à Chelsea, la quête d'un attaquant de fixation a finalement permis à Olivier Giroud de monter en grade et de passer du banc d'Arsenal à celui des Gunners. Voire, qui sait, à profiter des faillites mentales d'Alvaro Morata pour s'imposer en pointe. Le Français étant plutôt à l'aise pour combiner dos au but, sa complémentarité avec le feu follet Eden Hazard semble prometteuse.

Reste le leader. Manchester City a, selon la presse anglaise, tenté de compenser les blessures de son secteur offensif (Sané, Jesus) avec Riyad Mahrez, en vain. Alors Pep Guardiola a « upgradé » sa défense, la co-meilleure de Premier League, déjà bien plus solide que la saison dernière (dix-huit buts encaissés après vingt-cinq journées contre vingt-neuf en 2016/17). Avec Aymeric Laporte, les Cityzens disposent désormais d'un défenseur-relanceur gaucher et s'ouvrent de nouveaux angles de passes. Au lendemain de son arrivée, le Français a semblé totalement dans son élément contre West Brom, multipliant les prises de responsabilité dans la relance en prenant l'espace balle au pied, en cassant les lignes par la passe ou avec des renversements millimétrés pour Bernardo Silva à l'opposée. Avec la confirmation Zinchenko au poste d'arrière gauche, City a donc une option de plus pour forcer les verrous adverses.

The Blackboard : Tottenham – Manchester United

The Passmap : Man City contre West Brom

Ce qui ressort de cette passmap, c'est la faculté de Manchester City à créer des combinaisons de chaque côté, avec des jeux à trois entre défenseur latéral, ailier et milieu offensif de ce côté (Zinchenko-Sterling-D. Silva à gauche, Walker-B. Silva-De Bruyne à droite).

The Touchmap : Les ballons joués par Lacazette contre Swansea

Auteur d’un but sur ses dix derniers matches de Premier League, l’attaquant français n’a été que très peu servi dans les meilleures conditions dans la défaite des Gunners à Swansea (1-3). Deux ballons touchés dans la surface, aucun tir mais trois passés clés : l’ancien Lyonnais continue tout de même d’être utile à son équipe. Mais sa place de titulaire en pointe est en danger avec l’arrive de Pierre-Emerick Aubameyang. 

The Tacti’call : Les trois buts encaissés par Arsenal à Swansea

Erreur lors du chargement du média :
Source introuvable

The Quote : José Mourinho

“On ne presse pas sur le ballon (du coup d'envoi). Première erreur. On ne gagne pas le duel aérien. Deuxième erreur. On ne gagne pas le deuxième ballon au sol. Troisième erreur. On ne couvre pas à l'intérieur, avec le défenseur latéral à l'intérieur, quand Eriksen vient. Quatrième erreur. Quatre erreurs et on est mené 1-0.” 

José Mourinho  (Man Utd) disséquait amèrement le but de Christian Eriksen après onze secondes (record de la saison) contre son équipe.

On the web

Le profil des milieux défensifs d’une équipe dit beaucoup du style de jeu de celle-ci, à lire ici sur ESPN.

Analyse tactique de la victoire de Man City à Cardiff en FA Cup, face à une équipe galloise très portée sur le marquage individuel, à lire ici sur Spielverlagerung

Analyse de ce qu’Alexis Sanchez peut apporter à Manchester United, à lire ici sur le site de la Premier League.

Et de ce qu’Henrikh Mkhitaryan peut apporter à Arsenal, à lire ici sur le site de la la Premier League