Man United-Everton : Pourquoi Keane a préféré les Toffees aux Red Devils

Michael Keane
Michael Keane AFP

Convoité notamment par Everton et Manchester United, son club formateur dans lequel il n’avait jamais réussi à s’imposer, Michael Keane a décidé de rejoindre cet été les Toffees. Raison de son choix ? L’assurance d’un plus grand temps de jeu. D’autant que sa passion pour les Red Devils avait beaucoup baissé avec le temps. Explications.

Le sens de l’histoire prend souvent le chemin inverse. Dans le football, quand on a le choix entre plusieurs clubs dont un « gros », difficile de résister aux sirènes de ce dernier. C’est pourtant la décision prise cet été par Michael Keane. Auteur d’une excellente saison avec Burnley, le défenseur central anglais de 24 ans souhaitait quitter les Clarets pour continuer de se développer dans un plus grand club. Ses possibilités (sans doute parmi d’autres) ? Everton et son ambitieux recrutement ou Manchester United, l’équipe où il avait été formé et qu’il avait quittée en 2015 après quatre prêts en moins de trois ans.

« Après trois ans à Burnley, je n’étais plus autant fan de MU »

A l’époque, de base, on se disait que le garçon devait plutôt avoir envie de rejoindre José Mourinho et les Red Devils pour disputer la Ligue des champions et évoluer à Old Trafford. Que nenni. Car il décidera de rejoindre Ronald Koeman et Goodison Park contre une indemnité estimée à 34 millions d’euros (bonus compris). Manque d’ambitions ? Plutôt une analyse très précise de la situation. Conscient de la plus grande difficulté à s’imposer à United, Keane a privilégié l’assurance d’un temps de jeu conséquent pour continuer à faire grandir son jeu. « Manchester était en contact avec mon agent et montrait beaucoup d’intérêt pour moi, explique-t-il dans un entretien accordé au Times. Ils me voulaient vraiment mais des choses se sont passées et j’ai pensé qu’Everton serait le meilleur endroit pour moi. Je me disais que j’aurais beaucoup de temps de jeu ici, plus que ce que j’aurais possiblement pu avoir à United, et c’était un élément déterminant dans mon choix. »

D’autant que son amour pour les Red Devils, avec lesquels il n’aura fait qu’une seule apparition en Premier League en août 2014 contre Sunderland, n’était plus celui de son enfance. Question d’éloignement, loin des yeux, loin du cœur… « Pour être honnête, après trois ans à Burnley, je n’étais plus fan du club comme je l’ai été par le passé, avoue-t-il. Je n’étais plus autant fan de MU et j’ai donc dû mettre ça de côté pour penser de façon rationnelle à quelle serait la meilleure destination pour moi en tant que footballeur. Tous les membres de ma famille sont fans de Manchester United donc ce n’était pas une décision facile. Mon père aurait été aux anges si j’avais signé là-bas. Mais il est quand même content que je sois allée à Everton et non à Liverpool… » Il aura l’occasion de donner des regrets au staff mancunien et aux tribunes d’Old Trafford ce dimanche. Et de faire rager papa en cas de victoire des Toffees.