<

Man City : De Bruyne réclame de nouvelles dépenses pour conquérir l’Europe

Kevin De Bruyne
Kevin De Bruyne Reuters

Désormais officiellement champion d’Angleterre, Manchester City peut déjà se tourner vers la saison prochaine. Où l’attend un double défi : conserver la couronne de Premier League, ce qui n’a plus eu lieu depuis 2009, et tenter de régner sur l’Europe. Des objectifs qui nécessitent de nouveaux renforts, dixit Kevin De Bruyne, malgré les centaines de millions d’euros déjà dépensés.

L’argent illimité ou presque peut-il permettre de vite rafler la couronne européenne ? Quand on regarde les difficultés actuelles du PSG à atteindre ne serait-ce que les demi-finales de la Ligue des champions et le temps attendu par le Chelsea de Roman Abramovitch pour s’imposer en C1 malgré des investissements faramineux, la réponse tend vers la négative. Mais quand on possède un cerveau footballistique comme celui de Pep Guardiola pour mettre en musique l’orchestre des coûteuses recrues, on a un peu plus envie d’y croire. Manchester City, champion dominateur cette saison en Premier League, aura peut-être l’occasion de le démontrer la saison prochaine. Où l’objectif des Cityzens sera double : conserver le titre en PL, ce qui n’a plus été fait depuis Manchester United en 2008-09, et agrémenter le sacre nationale d’une couronne continentale dont le club s’est le plus approché en 2015-16, soit avant l’arrivée du technicien catalan, avec un parcours stoppé dans le dernier carré.

Des ambitions pas faciles à atteindre et qui demandent… encore plus de dépenses à en croire Kevin De Bruyne, l’un des principaux artisans de la superbe saison de City en championnat, malgré déjà des centaines de millions de livres sterling lâchés ces dernières années. « C’est très important pour le club d’ajouter de nouveaux joueurs et de continuer à se renforcer, a expliqué le milieu belge aux médias britanniques. C’est vrai pour toutes les équipes. Nous avons un super groupe de joueurs actuellement et avec quelques ajouts par-ci par-là, cela pourrait nous faire passer au niveau supérieur. » Qui mène à la gloire européenne. « Le niveau de compétition sera encore plus important la saison prochaine entre la Premier League, la Ligue des champions et les Coupes nationales, reprend KDB. Si on veut continuer à réussir, mettre de la concurrence entre les joueurs est une bonne chose car ça pousse chacun à s’améliorer. La prochaine étape pour nous, c’est l’Europe. Nous avons joué quelques très bons matches en Ligue des champions et nous n’étions pas si loin. Nous n’avons pas atteint ce que nous visions mais certaines de nos performances dans cette compétition nous ont montré qu’on pouvait y faire quelque chose de spécial dans le futur. »

Un objectif vers lequel tend Guardiola, qui a bâti pour le long terme en recrutant beaucoup de jeunes joueurs déjà opérationnels et qui vont continuer de grandir. « Le club a planifié cela et on veut faire en sorte que notre succès soit durable, annonce De Bruyne. Il n’y a pas de coïncidence dans le fait que les joueurs recrutés depuis un an ou deux sont tous d’un âge similaire. On va essayer de construire ensemble en tant que groupe à long terme. Il y a encore du travail si on veut réussir plus dans le futur. C’est le plus difficile dans le foot : pas gagner mais continuer à gagner. Avoir un effectif aussi jeune devrait nous aider à y parvenir. » Tout comme quelques nouvelles recrues, donc.

Guardiola ciblerait au moins trois signatures, dont un milieu défensif et un joueur offensif capable d’évoluer à plusieurs postes. Et il ne devrait pas être embêté sur le plan administratif pour le faire : selon la presse britannique, le Tribunal arbitral du sport (TAS) s’apprête à rendre un verdict en faveur des Cityzens dans l’affaire Benjamin Garre, jeune joueur offensif recruté juste après ses seize ans en 2016 et dont l’ancien club, Velez Sarsfield, accusait City d’avoir contrevenu aux règles de la Fifa sur les transferts en l’approchant alors qu’il n’affichait encore que quinze printemps au compteur. Le club de Manchester aurait été mis au courant du verdict (sur lequel son homologue argentin peut faire appel) ce mardi matin. Bonne nouvelle pour ses rêves de conquête continentale.