Man United tient son "Lukaku sûr" !

AFP

Remis de sa prestation très décevante en Supercoupe d’Europe contre le Real Madrid (défaite 2-1), Manchester United s’est largement imposé ce dimanche contre West Ham (4-0), en clôture de la première journée de Premier League. Auteur d’un doublé, Romelu Lukaku répond à ses détracteurs, qui lui reprochaient le prix de son transfert. 

Qu’il soit au fond de son canapé ou en train de scruter le score sur l’écran de son téléphone portable, Antonio Conte doit enrager. Au lendemain de la défaite de son équipe Chelsea à domicile contre Burnley (3-2), le technicien italien a sans doute vu sa recrue rêvée (et ratée) inscrire un doublé pour ses débuts avec sa nouvelle équipe. Romelu Lukaku a marqué deux fois ce dimanche, pour offrir à Manchester United une large victoire contre West Ham à Old Trafford (4-0). 

Il aime marquer pour ses débuts

Antonio Conte le voulait, c’est José Mourinho qui l’a eu. A prix d’or : plus de 100 millions d’euros. Il ne le regrette sans doute pas. Raillé pour ses ratés face au Real Madrid en Supercoupe d’Europe (2-1), le Belge avait cette fois réglé la mire. Deuxième meilleur buteur du championnat la saison dernière (25 buts), Romelu Lukaku affiche la bonne habitude de planter dès ses débuts en championnat dans un club. C’était déjà le cas avec West Bromwich Albion puis Everton, c’est donc le cas avec Manchester United. 

15 buts sur ses 16 derniers matches de PL

Face à des Hammers aux largesses défensives abyssales, l’attaquant de 24 ans a d’abord converti un poteau rentrant sur un caviar d’un Marcus Rashford en feu (33e minute), avant de marquer de la tête sur un centre d’Henrikh Mkhitaryan (53e). Après tout, West Ham est sa victime préférée : face aux Hammers, Romelu Lukaku a déjà inscrit 11 buts toutes compétitions confondues depuis le début de sa carrière, soit plus que contre n’importe quelle autre équipe anglaise…

 Il est aussi sur une lancée impressionnante : sur ses 16 dernières apparitions en Premier League, le Belge aura inscrit 15 buts… Reste une réserve à lever : l’ancien joueur des Toffees traîne la réputation d’être un grand attaquant de petits matches. Comprenez qu’il ne trouve que trop rarement la faille face aux cadors. Sans manquer de respect à Swansea, Leicester ou Stoke City, le premier gros test du joueur sera sans doute face... à Everton, son ancien club, lors de la cinquième journée.

Les Frenchies participent à la fête

Anthony Martial, entré en jeu à la place d’un très bon Marcus Rashford, a alourdi l’addition à la 87e minute, sur une nouvelle inspiration d’Henrikh Mkhitaryan, double passeur dans cette rencontre. L’attaquant français, qui semble condamné à un statut de remplaçant et pourrait quitter le club avant la fin du mercato, a à peine esquissé un sourire en célébrant son but. Paul Pogba, bien meilleur que face au Real Madrid, a alourdi la marque d’une frappe lointaine (90e). 

Tout va bien mieux pour Manchester United, qui affiche une belle complémentarité sur le front de l’attaque, entre le jeu balle au pied de Mkhitaryan, l’efficacité de Lukaku et les pointes de vitesse de Rashford. Avec une prometteuse association Pogba-Matic au milieu de terrain, cette équipe semble taillée pour la Premier League. Reste à savoir si elle le sera pour la Ligue des champions. Le premier test, en Supercoupe d’Europe contre le Real Madrid, n’a en tous cas pas rassuré.