Man United : Ce que Sanchez pourrait apporter aux Red Devils

Alexis
Alexis AFP

Annoncé sur le départ du côté d’Arsenal, Alexis Sanchez se rapproche de plus en plus de Manchester United et pourrait bien snober le rival cityzen. Avec un prix de départ de plus en plus bas, sa fin de contrat approchant (cet été), il serait une recrue parfaite pour les Red Devils. Explications.

Alexis Sanchez n’était pas dans le groupe des Gunners qui affrontaient Bournemouth ce dimanche (2-1), ce qui laisse envisager son départ à Manchester… et probablement du côté de United et non de City comme attendu. Et si José Mourinho souhaite se l’accaparer, ce n’est pas seulement parce qu’il lui coûterait une poignée de cacahuètes, fin de contrat cet été oblige, mais davantage parce que l’attaquant détient certaines des clés qui manquent aux Red Devils cette saison.

Un attaquant puissant

A 29 ans, Alexis est au sommet de son art, et alors que le technicien portugais est souvent accusé de produire un jeu défensif avec une ligne offensive trop frileuse, le Gunner est un joueur productif, impliqué sur dix buts en dix-neuf rencontres de Premier League (sept réalisations et trois passes décisives). Avec lui, Manchester aura le droit au cumul des mandats car le Londonien allie vitesse, efficacité dans les passes, dribbles propres et qualité dans la finition. Bref, tout ce que l’on peut demander à un attaquant, il l’a. 

« Manchester United a loupé le coche avec Ivan Perisic l’été dernier, et ça les a privés d’un ailier, se souvient Phil Neville sur Sky Sports. Je pense que Sanchez garantit la qualité, les buts et une finesse de classe mondiale. Ce serait incroyable qu’il arrive à United. » La politique de laisser-s'exprimer du Mou conviendrait de plus parfaitement au Chilien. Peut-être même que c’est que qui motivera son choix pour ne pas avoir à s’adapter à la philosophie de jeu d’un Pep Guardiola inflexible dans ses principes. Libéré, Sanchez peut faire des dégâts.

De la polyvalence pour les Mancuniens

S’il peut jouer à tous les postes offensifs, Sanchez est notamment à l’aise à droite, le couloir qui pêche chez les Mancuniens. L'ami José a bien essayé de tester tour à tour Henrikh Mkhitaryan, Jesse Lingard et même Juan Mata sur ce flanc, mais sa possible future recrue, elle, a été habituée à y évoluer lors de son passage à l’Udinese. Avec lui, voilà un problème qui serait enfin réglé, et qui permettrait au reste de l’effectif de ne pas se sacrifier, bien que cela le contraindrait à oublier l’axe.

Une option en plus pour la C1

Il est compliqué pour les cadors de recruter en janvier un joueur star qui puisse jouer sur tous les tableaux, notamment en Ligue des champions. Alexis Sanchez, lui, est l’exception qui confirme la règle. Le Chilien a disputé une première partie d’exercice en Ligue Europa, faute de qualification des Gunners pour la C1. Son apport serait donc non négligeable, d’autant plus qu’il est un habitué de cette compétition qu'il n'a jamais remportée.

Un profil parfait pour Mourinho

Un point qui pourrait accroître sa grinta, un critère justement recherché par le Special One. « Le talent n’est pas toujours à mettre en priorité, explique Neville, c’est la détermination, l’attitude et l’envie de travailler dur qui priment, et quand vous pensez à ces notions, vous vous rendez compte que Sanchez remplit largement ces critères. » Le manager trouverait ainsi un pilier sur lequel s’appuyer pour bâtir son équipe. Car Manchester United manque encore d'une véritable tête d'affiche. Il y a certes Paul Pogba et Zlatan Ibrahimovic, stars du club, mais le premier n’est pas un buteur, donc moins mis en avant, et le second n’est plus un titulaire indiscutable du groupe depuis sa grave blessure au genou. On n'oublie pas Romelu Lukaku mais son manque d'efficacité dans les grands matches le dessert. Bref, il manque encore une vitrine à United.

El Niño Maravilla peut-il être l’homme de la situation ? A priori, oui. Son nom se vend, s’exporte et fait vibrer l’Amérique du Sud de même que toute l’Europe au vu d’un CV fourni entre le FC Barcelone et Arsenal. « Si vous regardez, dans le passé on a eu un Cantona qui est sorti du chapeau, Van Persie c’était une surprise, et tous les deux ont aidé les Red Devils à remporter un titre, assure Neville. Je pense que ça peut donner la même chose. Il a le caractère pour jouer à Old Trafford. » Un caractère qui mettrait aussi en danger Lukaku, et lui permettrait peut-être d’avoir un déclic pour redonner à United son lustre d'antan.