<

Man City : L’ode de Guardiola à Cruyff

Pep Guardiola
Pep Guardiola Panoramic

Pep Guardiola s’est longuement confié au Guardian sur Johan Cruyff, son mentor qui l’a lancé comme joueur et qui l’a inspiré comme manager. Le technicien de Manchester City voit même l’ancien attaquant néerlandais comme la personne la plus influente du football.

Le 24 mars dernier marquait les deux ans de la disparition de Johan Cruyff, qui s’est éteint à 68 ans des suites d’un cancer. Dans une interview passionnante accordée au Guardian, Pep Guardiola, l’un de ses disciplines, explique comment il cultive l’héritage de cette légende du football qui lui a tout appris depuis ses premiers pas de joueur au FC Barcelone jusqu’à son incroyable parcours d’entraîneur. Le Catalan l’assure : sans Cruyff, il ne serait rien.

« Il était unique, totalement unique, répète-t-il. Sans lui, je ne serai pas là. Je sais que c’est pour ça que je suis actuellement entraîneur de Manchester City après avoir été celui du Bayern Munich et de Barcelone. (…) Je ne serais pas capable de faire ce qu’il a fait. Tu entends tous ces gens dire : "Oh Pep, quel bon manager". Oubliez ça. Cruyff était le meilleur, de loin. Créer quelque chose de nouveau est la chose la plus difficile. Le faire, le construire et que tout le monde suive ? Incroyable. C’est pour ça, quand j’étais manager de Barcelone, que j’allais voir Johan plusieurs fois. J’y suis allé beaucoup lors de la ma première année (2008-09, ndlr) lorsque nous avions tout gagné, absolument tout. Je suis toujours allé le voir cette saison pour lui faite sentir à quel point j’étais reconnaissant envers lui. Bien sûr, je voulais lui parler de nouvelles idées mais le ressenti principal que j’avais toujours quand je lui disais au-revoir c’est qu’il sente à quel point j’étais satisfait et lui montrer ma plus profonde gratitude. »

« Je ne connaissais rien au football avant de connaitre Cruyff »

Il rappelle comment Cruyff ne l’avait pas épargné lorsqu’il était joueur en le faisant patienter 18 mois avant de lui donner sa chance en pros (1990). « Il m’effrayait, oui, il m’effrayait. » Le Catalan explique à quel point Cruyff a marqué sa vie. « Je ne connaissais rien au football avant de connaitre Cruyff, lâche-t-il. Je pensais que je connaissais tout mais quand j’ai commencé à travailler avec lui, un nouveau monde est apparu devant moi. Pas seulement moi mais une génération entière de joueurs. Johan nous a aidés à comprendre le jeu. Le football est le jeu le plus difficile du monde parce que c’est ouvert et chaque situation est complètement différente. Il faut prendre des décisions minute par minute. J’étais un gars chanceux. Je suis assis ici parce que je l’ai rencontré. Si ça n’avait pas été lui, ça n’aurait pas été possible. » 

« La personne la plus influente de l’histoire du football »

« Il était la personne la plus influente dans l’histoire du football », poursuit-il. « Quand j’étais là-bas (à Barcelone), tu voyais des gamins de 7-8 ans qui faisaient les mêmes entraînements et suivaient les mêmes modèles que l’équipe première. Il a créé quelque chose à partir de rien et il faut avoir du charisme et de la personnalité. Tout le monde connait le football mais il faut du charisme pour dire : "il faut aller dans ce sens" et que tout le monde suive. C’est la difficulté à trouver. »

« Quand il sentait le talent, il se fichait que le joueur ait 16 ou 17 ans »

« C’était l’entraineur le plus courageux que je n’ai jamais rencontré. Quand il sentait le talent, il se fichait que le joueur ait 16 ou 17 ans, parce qu’il croyait à « l’effet papillon ». Pour lui, une bonne passe au début de l’action pouvait créer absolument tout. » Il assure évidemment s’inspirer de Cruyff dans ses équipes. « Mes équipes jouent le football de la manière dont je pense qu’il devrait être joué mais les bases viennent de mon mentor, de Cruyff », conclut-il. Un remarquable hommage.