<

Liverpool : Salah, la prolongation de l’ambition

Reuters

C’est officiel depuis ce lundi : Mohamed Salah a prolongé son contrat « à long terme » avec Liverpool après une seule saison (mais de folie) chez les Reds. Une nouvelle preuve du retour de l’ambition des sommets pour le club des bords de la Mersey, qui s’organise pour venir titiller Manchester City en Premier League et continuer à briller en Ligue des champions.

Que les choses changent en quatre ans… En 2014, à la sortie d’un Mondial marqué par sa morsure sur le défenseur italien Giorgio Chiellini et trois saisons après son arrivée au club, Luis Suarez avait quitté Liverpool pour rejoindre Barcelone contre 81M€. L’attaquant uruguayen sortait d’un exercice à trente et un buts en Premier League, dont le titre avait échappé aux Reds de peu, mais n’avait pas pu être retenu sur les bords de la Mersey. Quatre ans plus tard, un autre attaquant de Liverpool qui a fait encore plus fort – trente-deux buts en championnat, record pour une saison à vingt clubs depuis l’instauration de la PL en 1992 – aurait pu lui aussi céder aux sirènes extérieures. Avec une saison folle en club bouclée par une blessure à l’épaule en finale de la Ligue des champions, le brillant Mohamed Salah affole les radars des grosses écuries européennes.

Au point d’avoir vu la rumeur évoquer l’envie du Real Madrid, triple vainqueur en titre de la C1, de signer un très gros chèque pour s’attacher ses services cet été. Mais les fans de Liverpool peuvent se rassurer. Salah, arrivé l’été dernier en provenance de la Roma, ne fera pas une Suarez (parti un an après avoir prolongé son contrat) après seulement une saison sous le maillot des Reds, dont la reprise des non internationaux était organisée ce lundi. Une décision actée par sa prolongation de contrat officialisée ce lundi, un engagement « à long terme » qui symbolise le renouveau des ambitions d’un club qui retrouve les sommets sous la direction de Jürgen Klopp. « Nous voulons que les talents de classe mondiale voient qu’ils ont à Anfield une maison où ils peuvent réaliser tous leurs rêves et ambitions, appuie le technicien allemand sur le site des Reds. Nous travaillons dur ensemble pour y parvenir. Quand quelqu’un comme Mo Salah s’engage et dit que cet endroit est maintenant sa maison, je pense que cela parle énormément. »

Firmino a lui aussi prolongé

Et cela raconte un appétit de titre que l’on sent possible d’assouvir sur les bords de la Mersey. Car la prolongation de Salah, actuellement en visite au Liban où il pourrait rencontrer le Premier ministre Saad Hariri, suit de deux mois celle de Roberto Firmino, le précieux attaquant brésilien qui apporte tant au jeu offensif des troupes de Klopp. Deux nouvelles étapes (en attendant une possible prolongation pour Sadio Mané, le dernier membre du trio d'attaque) parmi d’autres sur la route du succès à long terme. L’hiver dernier, le Néerlandais Virgil van Dijk devenait le défenseur le plus cher de l’histoire en s’engageant à Liverpool. Cet été, le recrutement a débuté sur les chapeaux de roue avec les arrivées déjà actées du Guinéen Naby Keïta et du Brésilien Fabinho pour renforcer le milieu de terrain.

Les autres joueurs dans le viseur, à l’image du gardien de la Seleçao Alisson Becker ou de l’international français Nabil Fekir même si ces deux pistes semblent s’éloigner, témoignent aussi d’une volonté de recrues qui apportent un véritable plus et permettent de franchir un cap. Idem pour la signature du premier contrat pro de la pépite Rhian Brewster, champion du monde U17 avec les Lionceaux, qui montrent l’intérêt des talents en devenir pour une équipe joueuse dirigée par un coach qui n’hésite pas à lancer les jeunes s’ils le méritent. Et il suffit de voir Firmino jouer au recruteur avec Alisson Becker en sélection pour comprendre que les Reds présentent un projet qui attire et donne envie aux stars de s’investir. Klopp a souvent répété ces derniers mois son envie de venir titiller Manchester City en Premier League la saison prochaine et d’offrir à Liverpool son premier titre national depuis 1990. Vu les derniers événements, Liverpool et son manager se donnent les moyens de leurs ambitions. Anfield va avoir de quoi rugir.