<

Liverpool : La saison record de Salah décryptée en stats

Mohamed Salah a brillé toute la saison en Premier League
Mohamed Salah a brillé toute la saison en Premier League Panoramic

Elu dimanche meilleur joueur de Premier League par ses pairs, Mohamed Salah a réalisé une saison exceptionnelle en Angleterre. Au-delà d’une impression d’ensemble remarquable, les statistiques de l’Egyptien le sont tout autant.

Septième joueur de l’histoire de Liverpool honoré par le titre de meilleur joueur de la saison en Angleterre, Mohamed Salah est devenu dimanche l’égal des Ian Rush, Steven Gerrard et autres Kenny Dalglish et Luis Suarez dans le panthéon des Reds. Auteur de 41 buts en 46 apparitions toutes compétitions confondues, l’Egyptien a réalisé semaine après semaine des performances d’exception. Mieux, le nouveau chouchou d’Anfield tentera de qualifier Liverpool pour la finale de Ligue des champions lors d’une double confrontation face à l’AS Rome (match aller ce mardi à Liverpool).

Un monstre d’efficacité

Decevant lors de son premier passage en Premier League avec Chelsea, Mohamed Salah avait joué sur courant alternatif en Serie A. Mais depuis son arrivée sur les bords de la Mersey, l’ailier est devenu un monstre de régularité avec une action décisive (but ou passe) toutes les 70 minutes. En championnat, avec 2657 minutes au compteur, ce total tombe à près de 66 minutes. Son taux de conversion parait encore plus remarquable. Sur 132 tirs tentés, 31 ont trompé le gardien adverse, soit 23,5%.

Un vrai renard des surfaces

On ne s’y attend pas forcément compte-tenu du placement de Mohamed Salah sur le flanc droit de l’attaque. Pourtant, l’Egyptien a inscrit l’essentiel de ses buts en championnat (28 sur 31) depuis l’intérieur des 16m50 adverses. Deux autres ont fait mouche depuis l’entrée de la surface. Seule sa frappe de presque 33m contre Manchester City vient rappeler ses qualités de buteur longue distance. Gaucher quasi exclusif (24 buts sur 31), l’ancien du FC Bâle a explosé le record en la matière (Robbie Fowler avec 19 buts en 94-95).

Manchester United dernier survivant

Quand Kevin de Bruyne a brillé dans le collecif de Manchester City, Mohamed Salah a porté Liverpool pendant l’essentiel de la saison. Personne n’est impliqué sur plus de buts que lui. Avec 31 réalisations et 9 offrandes, l’Egyptien se retrouve loin devant Harry Kane (26 buts et deux passes) et Sergio Aguero (21+6). Il a même égalé le plus haut total de buts inscrits sur une saison de Premier League à 20 clubs. Un seul rival anglais est parvenu à résister aux assauts de l’ailier de 25 ans : Manchester United. Les Red Devils ont empêché Mohamed Salah de marquer ou d’offrir le moindre but lors de leurs deux confrontations face aux Reds. A l’inverse, Watford a pris cinq buts en deux rencontres contre l’Egyptien.

Un seul penalty marqué

Reste alors un domaine dans lequel Mohamed Salah peut encore progresser : les coups de pied arrêtés. L’Egyptien n’a pas inscrit le moindre but sur coup franc direct. C’est à peine mieux au niveau des penalties avec un seul réussi. Pour sa défense, le Pharaon d’Anfield n’est pas encore le tireur attitré des Reds. Malgré ce léger handicap, il possède quand même cinq buts de mieux que Harry Kane, son premier adversaire pour le titre de meilleur buteur du championnat. Mais le meilleur joueur de la saison en avait-il vraiment besoin ? Visiblement pas.