<

Liverpool : La police fait retirer une statue géante de Van Dijk à Anfield

AFP

Nouvelle recrue de Liverpool (qui reçoit Manchester City ce dimanche en direct à 17h sur SFR Sport 1) et défenseur le plus cher de l’histoire du football, Virgil van Dijk a vu une société de paris ériger une statue de neuf mètres en faux or à son effigie la nuit dernière près d’Anfield. Une « œuvre » qui n’est pas restée longtemps debout, la police craignant qu’elle ne contienne une bombe.

Anfield va vibrer ce dimanche. Et alors que les Reds reçoivent Manchester City dans le choc de la 23e journée de Premier League (en direct à 17h sur SFR Sport 1), l’enceinte de Liverpool a déjà fait parler d’elle dans la matinée. Objet du débat ? Une statue de neuf mètres en faux or représentant Virgil van Dijk, la nouvelle recrue du club et défenseur le plus cher de l’histoire du football, érigée dans la nuit à l’initiative de la société de paris Paddy Power pour « représenter à quoi ressemble 84M€ (le prix de son transfert, ndlr) d’or grandeur nature ».

Problème ? Le coup de communication a fait pschitt. Car la police antiterroriste a fait son apparition sur les lieux vers 9 heures du matin. Peu après, ce sont quatre voitures des forces de l’ordre qui sont arrivées pour ordonner de faire enlever la statue par peur qu’elle contienne une bombe. Ou comment une idée mal cadrée vous revient dans la tête façon boomerang. Et l’intéressé dans tout ça ? On ne sait pas comment il a pris la chose. Seule certitude : celui qui pourrait manquer le choc face aux Cityzens en raison d’un pépin physique n’aura pas eu le temps de voir l’œuvre le représentant en arrivant au stade. Pas grave, Paddy Power lui enverra peut-être l’objet du délit pour décorer son jardin.