Le chant antisémite ne passe vraiment pas aux yeux de Morata

Alvaro Morata
Alvaro Morata AFP

Alors que les fans de Chelsea ont entonné un chant à son honneur contenant des propos antisémites le week-end dernier à Leicester, Alvaro Morata a profité d’une interview au Daily Mail ce samedi pour revenir sur cette polémique. Avec un message clair de la part de l’attaquant espagnol des Blues (qui accueillent Arsenal ce dimanche à 14h30 en direct sur SFR Sport 1) : il faut que ça cesse.

C’est une tradition en Angleterre. Quand un joueur débarque dans un club, et d’autant plus lorsque c’est une « star », les supporters cherchent un chant en son honneur. Pour Alvaro Morata, la chose a viré à la polémique. Car le week-end dernier, à Leicester (victoire 2-1 des Blues), les fans de Chelsea ont entonné une chanson en l’honneur de leur nouvel attaquant qui contenait des propos antisémites pour se moquer du rival Tottenham, traditionnellement supporté par la communauté juive du nord de Londres.

« Chantez sur moi, chantez mon nom, chantez sur Chelsa mais évitez ce chant »

Une situation qui avait poussé les Blues à publier un communiqué pour dénoncer des paroles « inacceptables » et demander que « les supporters cessent de chanter cette chanson immédiatement ». Quelques jours plus tard, alors qu’il avait déjà tweeté pour demander aux fans de Chelsea de « respecter tout le monde », l’intéressé lui-même a évoqué l’affaire ce samedi dans une interview au Daily Mail, la première accordée à la presse britannique depuis sa coûteuse arrivée – la plus chère de l’histoire de Chelsea – en provenance du Real Madrid cet été.

« Soyons clairs : je suis contre toute forme de chant qui puisse offenser les gens sur une base religieuse ou raciale, a expliqué Morata à la veille de la réception d’Arsenal pour la cinquième journée de Premier League. Nous devons faire en sorte que cesse ce chant. Il y a plein de façons d’exprimer sa joie et de supporter son équipe ou ses joueurs préférés… » Et de poursuivre : « Le foot n’est que du sport, utilisons-le pour véhiculer des messages positifs. Il n’y a pas que ça mais il y a des enfants qui nous suivent et qui veulent être comme nous un jour et on doit leur donner le meilleur exemple possible jusque dans les tribunes. Chantez sur moi, chantez mon nom, chantez sur Chelsa mais évitez ce chant. Les fans m’ont très bien accueilli et j’espère qu’on pourra aller de l’avant ensemble. » Avec d’autres paroles, donc.