<

La famille Defoe n’oublie pas Bradley Lowery

Panoramic

Huit mois après la disparition du jeune Bradley Lowery, la compagne de Jermain Defoe (qui avait noué une relation toute particulière avec cet enfant atteint d’une maladie incurable) a décidé de s’impliquer désormais dans la fondation créée par la maman du jeune fan de Sunderland dont le but est de lever des fonds pour la lutte contre le cancer.

Huit mois après la disparition tragique du jeune Bradley Lowery, Jermain Defoe et sa compagne n’ont pas oublié ce petit bout de choux, disparu trop tôt d’un cancer incurable (neuroblasme). Le 7 juillet dernier, le décès de ce fan de Sunderland de 6 ans avait suscité une vague d’émotion à travers tout le pays et ébranlé toute la Premier League qui s’était prise d’affection pour lui. De son vivant, un mouvement de solidarité s’était même spontanément créé et avait permis une levée de fonds de plusieurs milliers d’euros.

Mais depuis, la tristesse n’a pas cédé le pas à l’oubli. Bien au contraire. Peu de temps après le décès de Bradley, Gemma, la maman de ce dernier, a créé la Bradley Lowery Foundation (BLF) afin de venir en aide aux enfants malades en les soutenant financièrement dans leurs traitements couteux et en leur offrant des loisirs et autres inexpériences joyeuses pour venir égayer leur quotidien. Et aujourd’hui, Rachael Calvert, la compagne de Jermain Defoe qui avait noué une relation très forte avec le bambin au point d’aller régulièrement chez lui ou de le soutenir à l’hôpital, a décidé de s’impliquer dans cette fondation. Le 22 mars prochain, elle se rendra donc à Dubaï avec la mère de Bradley afin de lever de nouveaux fonds (car l’association plafonne à 5.300£) et de permettre à des enfants malades d’effectuer un saut en parachute.

Le grand saut à Dubaï le 22 mars

« Quand Brad est devenu ami avec Jermain, je suis devenue très proche de Rachael, explique la mère de Bradley sur la page internet de sa fondation (www.justgiving.com/campaigns/charity/thebradleyloweryfoundation/gemandrach). Nous sommes désormais très proches et passons beaucoup de temps ensemble. Elle a toujours voulu faire quelque chose pour supporter la fondation. Nous allons donc faire le grand saut ensemble ! Je veux amasser des fonds afin de donner un maximum de chances dans la vie de ces enfants. Aucun parent ne devrait avoir à vivre un tel chagrin. Je vais donc faire tout ce qui est en mon pouvoir pour tenter d’empêcher cette maladie de progresser. »